Microsoft rend la mise à jour vers Windows 10 moins agressive suite à de nombreuses plaintes

29/06/16 à 11:47 - Mise à jour à 11:47

Après avoir fait l'objet d'un grand nombre de plaintes et même d'un procès, Microsoft a à présent décidé de 'forcer' moins nettement Windows 10. Il est désormais enfin possible de renoncer à la mise à jour vers le nouveau système d'exploitation.

Microsoft rend la mise à jour vers Windows 10 moins agressive suite à de nombreuses plaintes

© Reuters

Ces derniers mois, de plus en plus de plaintes se sont manifestées du fait qu'il n'était pas possible de refuser la mise à jour. Après la suppression de la fenêtre de notification, Windows 10 s'installait même souvent de lui-même. Désormais, la fenêtre de mise à niveau permet à l'utilisateur d'exécuter l'update, de l'ajourner ou de la refuser.

Précédemment, la petite croix rouge dans la fenêtre de notification lançait la mise à jour, alors que tel n'est plus le cas à présent, parce que Microsoft s'est rendue compte que les utilisateurs n'en étaient pas ravis. 'Nous avons compris aux réactions de certains clients qu'ils trouvaient cela déconcertant', a indiqué le directeur de Windows, Terry Meyerson, dans un communiqué. Des utilisateurs ont même déclaré que la croix rouge brillait par son absence et qu'ils se voyaient donc contraints d'accepter la mise à niveau.

Hier, l'on apprenait que le géant technologique avait versé 10.000 dollars à une Américaine qui avait été forcée de mettre son ordinateur à jour vers Windows 10. Il en résulta que son ordinateur ne fonctionnait plus correctement. Voilà pourquoi elle se tourna vers la Justice, à la suite de quoi Microsoft versa un dédommagement à la dame. Ce faisant, Microsoft ne reconnaît pas avoir commis une faute, mais déclare avoir versé cette somme pour éviter les autres coûts d'une procédure juridique.

L'objectif de Microsoft consiste à faire migrer 1 milliard d'utilisateurs vers Windows 10, mais l'entreprise semble à présent prendre conscience que cela ne peut se faire en dépit de tout.

Windows 10 est encore gratuit jusqu'au 29 juillet. Passé cette date, il reviendra à 119 euros.

Nos partenaires