Microsoft, reine des brevets parmi les entreprises technologiques

07/01/09 à 11:40 - Mise à jour à 11:39

Source: Datanews

Tout comme l'an dernier, c'est Microsoft qui obtient le meilleur score des entreprises technologiques au classement des brevets établi par IEEE. Intel et IBM complètent le top 3.

Tout comme l'an dernier, c'est Microsoft qui obtient le meilleur score des entreprises technologiques au classement des brevets établi par IEEE. Intel et IBM complètent le top 3.

Dans la liste annuelle de l'organisation américaine pour la promotion de la technologie IEEE et du cabinet d'analystes 1790 Analytics, des scores sont attribués au portefeuille des brevets des entreprises technologiques. Dans ce cas, il s'agit de brevets de l'année 2007. Ces scores se basent non seulement sur le nombre de brevets, mais aussi notamment sur la croissance et les valeurs novatrice et commerciale de ceux-ci, ce qui se traduit parfois par des résultats étonnants.

De toutes les entreprises de la liste, c'est Microsoft - dans la catégorie 'software' - qui obtient le score le plus élevé (3.505), grâce à la combinaison du nombre de brevets (1.649) et de l'impact et de la portée de ces derniers. Les numéros 2 et 3 de la liste, Intel (2.796 dans la catégorie 'semiconductor manufacturing') et IBM (2.747 dans la catégorie 'computer systems'), ont certes déposé davantage de brevets (IBM atteint même 3.149), mais font moins bien sur d'autres critères.

La moitié des brevets technologiques environ appartient à des entreprises étrangères, généralement japonaises ou européennes. Rayon logiciels, les Américains restent inégalés, mais en 'biotechnologie et pharmacie', 9 des 20 entreprises de la liste sont européennes. Par comparaison, en 2006, 17 des 20 entreprises de la liste étaient encore américaines.

Dans la catégorie 'software', Microsoft est suivie par SAP et assez bizarrement par l'américaine Digimarc. Cette dernière n'a pas, et de loin, autant de brevets qu'Oracle par exemple (7ème sur la liste, mais qui possède même plus de brevets que SAP). Mais l'entreprise est spécialisée dans la création d'une identité numérique pour fichiers et appareils technologiques. Vu l'importance croissante de 'l'internet des choses', la valeur et l'impact des brevets exercent de plus en plus d'influence.

On retrouve un cas similaire dans la catégorie 'peripherals & storage'. A côté des japonaises Seiko et Ricoh, on s'attendrait à retrouver une troisième entreprise de premier plan, alors qu'on trouve E Ink, créateur de l'encre électronique. Cela est dû au fait que la technologie d'E Ink est utilisée dans le lecteur d'e-books d'Amazon, Kindle. SiPix, un concurrent d'E Ink, occupe par ailleurs la dixième place du classement et ce pour une première participation.

Dans la catégorie 'computer systems', IBM est suivie par HP et Fujitsu. En 'electronics', c'est Hitachi qui l'emporte sur Matsushita et Xerox. Formfactor est le numéro un des constructeurs d'appareils à semi-conducteurs, suivi par Applied Materials et Novellus. Cette dernière entreprise se classait 17ème en 2006. Elle possède quelques brevets importants en matière de technologie de 'chemical vapor deposition' (pour réaliser des films fins) et de solutions de 'wafer cleaning'. IBM, Intel et Samsung entre autres auraient eu recours aux brevets de Novellus. Chez les fabricants de puces, c'est Intel qui mène la danse, avec Samsung et Micron à la deuxième et à la troisième place.

Cisco est leader des fournisseurs d'équipement télécom, suivi comme son ombre par Nokia et Motorola. Enfin, c'est RIM (Blackberry) qui remporte la catégorie 'telecom services'. AT&T et Siemens s'y classent respectivement deuxième et troisième.

Nos partenaires