Microsoft offrirait Works sous forme de service en ligne

18/09/06 à 00:00 - Mise à jour à 17/09/06 à 23:59

Source: Datanews

Microsoft envisage de proposer son progiciel bureautique Works en tant que service en ligne. La société entend ainsi affronter la concurrence, non pas avec Office Live, mais avec des applications bureautiques comme ThinkFree et Writely et Calendar de Google.

Précédemment, Microsoft déclarait ne pas être intéressée par ce genre d'applications en ligne. Le lancement de la stratégie Live, il y a quelque temps, a toutefois introduit davantage de fonctionnalité internet et Web2.0 dans les produits à succès que sont Windows et Office. Si ces logiciels ont été complétés de fonctions en ligne, ils ne sont cependant pas sortis sous formes de versions 'online'.Tel est donc le cas du progiciel Works plus modeste qui est fourni d'origine depuis des années déjà par de nombreux fournisseurs de PC. Le développement d'un Works en ligne ressort de documents que Microsoft a déposés auprès du contrôleur boursier américain SEC (Securities and Exchange Commission). On y mentionne le nom de ThinkFree en tant que concurrent de la division Office de Microsoft, qui enregistre un chiffre d'affaires annuel de 12 milliards de dollars et compte 400 millions d'utilisateurs de par le monde.Des médias américains indiquent à présent que les fonctions Works simples (traitement de texte, tableurs et gestion des projets) seront proposées en ligne. Par ailleurs, ce 'Works online' se rangerait sous la bannière Office Live, y compris les services d'abonnement. Ces services payants seraient encore en phase bêta. Microsoft s'est abstenue de tout commentaire officiel.Entre-temps, la société a lancé une nouvelle version test de la prochaine suite Office 2007. Cette Technical Refresh (TR) de la bêta de la nouvelle version d'Office est la dernière version test que Microsoft sort de la suite qui devrait être prête en novembre. Elle peut être obtenue contre versement d'1,50 dollar. Microsoft a récemment prévu cette compensation pour couvrir le coût de l'utilisation de la largeur de bande servant à télécharger la bêta.

Nos partenaires