Microsoft Office supportera l'ODF et le PDF

23/05/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Microsoft a décidé de manière inattendue de doter sa suite Office 2007 du support de l'Open Document Format (ODF), le format de fichier qui concurrence son OpenXML, ainsi que du PDF, le format de fichier d'Adobe.

Microsoft a décidé de manière inattendue de doter sa suite Office 2007 du support de l'Open Document Format (ODF), le format de fichier qui concurrence son OpenXML, ainsi que du PDF, le format de fichier d'Adobe.

Microsoft entend intégrer à la version 2007 de sa suite d'applications numéro un du marché, Office, le support de l'Open Document Format (ODF). Ce support résident d'ODF 1.1 sortira avec le deuxième pack de correctifs ('service pack 2') pour Office 2007. ODF devra alors être paramétré comme format par défaut pour Office 2007. Le support d'ODF est cependant déjà possible actuellement avec des outils de conversion externes de tiers, avec qui Microsoft a collaboré.

SP2 pour Office 2007 intégrera aussi le support du propre format de fichier de Microsoft, XPS (XML Paper Specification), ainsi que du PDF (Portable Document Format), le format de fichier d'Adobe. PDF est largement utilisé et est qualifié de standard de fait. Pour sa part, XPS a été développé comme pendant du PDF. Le 'service pack' qui introduira ces changements aussi importants qu'inattendus, devrait sortir au cours du premier semestre de 2009.

Microsoft indique qu'elle agit ainsi pour répondre aux requêtes des clients. Le fournisseur insiste sur le fait qu'Office 2007 supporte déjà 20 formats de fichier différents. Les clients veulent plus de choix, selon l'éditeur de logiciels. Jason Matusow, directeur des standards chez Microsoft, affirme que le but n'est pas d'évincer un format de fichier au profit d'un autre. "Il s'agit que les clients puissent utiliser les différents formats de fichier et évaluer celui qui leur convient le mieux", écrit-il sur son blog.

La décision d'intégrer le support d'ODF à Office s'inscrit dans la stratégie de collaboration que Microsoft applique toujours plus souvent. C'est ainsi qu'elle a fait la paix avec de sempiternels rivaux comme Sun Microsystems et Novell, qui, en contrepartie de solides arrangements à l'amiable, collaborent à présent activement à la compatibilité et à l'interopérabilité.

La Commission européenne considère d'un oeil critique cette nouvelle action de Microsoft et va examiner si elle est favorise réellement l'interopérabilité et le choix du consommateur et si elle réduit vraiment la dépendance vis-à-vis du fournisseur ('vendor lock-in'). Précédemment, la Commission avait déjà annoncé qu'elle incorporerait aussi OpenXML dans l'affaire antitrust en cours à propos de la suite Office qui l'oppose à Microsoft. La Commission examine formellement si le standard ouvert est dû à un abus de position monopolistique de Microsoft.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires