Microsoft joue la carte open source avec .NET Foundation et Roslyn

04/04/14 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Datanews

Avec .NET Foundation, Microsoft lance une nouvelle initiative où aboutiront tous les projets .NET open source, dont fait aussi partie le projet Roslyn.

Microsoft joue la carte open source avec .NET Foundation et Roslyn

Avec .NET Foundation, Microsoft lance une nouvelle initiative où aboutiront tous les projets .NET open source, dont fait aussi partie le projet Roslyn.

"C'est une époque formidable pour les développeurs .NET", voilà comment Anders Hejlsberg, Technical Fellow chez Microsoft, a entamé son exposé. Plus tôt dans la journée, il avait présenté aussi le projet open source Roslyn comme l'une des 24 contributions de la nouvelle 'foundation'. Roslyn est à la fois la plate-forme .NET Compiler et le projet de réécriture de Visual Basic et C#. D'autres projets émaneront entre autres de Xamarin.

Ce qui nous est promis concrètement, Microsoft n'en a pas soufflé mot. "C'est la journée de .NET Foundation, et nous ne savons pas nous-mêmes comment cela va évoluer et quels projets en attendre. Mais .NET Foundation pourra certes aider à donner de la visibilité à certains projets et à les supporter", s'est contenté de déclarer Hejlsberg.

Avec 1,8 milliard d'installations actives et six millions de développeurs professionnels, .NET est d'un intérêt stratégique pour Microsoft. Mais le paysage des développeurs est fragmenté et aujourd'hui, il y a divers appareils qui tournent sur différentes plates-formes.

L'objectif est de donner davantage de latitude à la communauté des développeurs, laquelle doit à son tour pouvoir développer avec .NET des environnements Microsoft tant internes qu'externes.
Microsoft ne s'attend cependant pas avec cette création à pouvoir regrouper l'ensemble de .NET.

"Nous espérons évidemment un écosystème fluide de langages de programmation. Mais nous ne pensons pas que tout aboutira dans .NET Foundation. Il y aura toujours des exceptions, et nous ne savons même pas comment cela va se passer. Mais nous visons un engagement supérieur de la part de la communauté quant à savoir quels éléments et fonctions seront développés et sur quoi l'attention sera focalisée."

Cela ne signifie cependant pas que Microsoft entend prendre ses distances par rapport à .NET.

"L'investissement de Microsoft en tant qu'entreprise dans .Net et dans la communauté environnante est énorme. Avec ce que nous faisons aujourd'hui, nous investissons aussi activement dans .NET avec du code natif et l'open source. (...) Nous voulons être 'trans-plates-formes' et offrir aux développeurs un environnement pratique. Les gens doivent pouvoir laisser tourner leurs applis sur chaque facteur formel possible", a conclu Hejlsberg.

En savoir plus sur:

Nos partenaires