Microsoft introduit une plainte formelle contre Google auprès de la Commission européenne

01/04/11 à 13:21 - Mise à jour à 13:21

Source: Datanews

L'éditeur américain de logiciels Microsoft dépose auprès de la Commission européenne une plainte formelle à l'encontre de son concurrent et géant internet Google.

Microsoft introduit une plainte formelle contre Google auprès de la Commission européenne

L'éditeur américain de logiciels Microsoft dépose auprès de la Commission européenne une plainte formelle à l'encontre de son concurrent et géant internet Google.

Voilà ce qu'a annoncé Brad Smith, vice-président de Microsoft. Cette plainte s'inscrit dans l'enquête en cours menée par la Commission au sujet d'une éventuelle concurrence déloyale de la part de Google.

Après avoir reçu des plaintes de concurrents de Google, la Commission avait annoncé le 30 novembre de l'année dernière qu'elle allait mener une enquête pour savoir si Google abusait bel et bien de sa position dominante. D'une part, il y a le fait que Google pénaliserait systématiquement la concurrence dans sa présentation des résultats de commandes de recherche via son moteur de recherche, alors que l'entreprise trafiquerait d'autre part aussi les liens sponsorisés en haut de ses pages web. Les plaintes reçues provenaient notamment de l'entreprise de comparaisons de prix Ciao.de, une filiale allemande de Microsoft.

A présent, c'est le géant du software lui-même qui introduit donc une plainte. "Nous estimons qu'il est important d'être transparent et de partager des informations sur ce que nous faisons et pourquoi", explique Smith dans un message posté sur son blog. Et de citer dans la foulée six exemples de la manière dont Google se livre à des pratiques concurrentielles déloyale. C'est ainsi que Bing, le moteur de recherche de Microsoft, et les téléphones Windows se verraient systématiquement refuser l'accès à YouTube, repris en 2006 par Google.

La Commission européenne déclare prendre acte de la plainte et vouloir en aviser Google, "comme le prévoit la procédure". L'enquête elle-même se trouve encore dans une phase préliminaire. "Si quelque chose d'important se passe, nous vous le ferons savoir", déclare-t-on au Berlaymont.

Google elle-même "n'est pas étonnée" par la plainte. "Nous poursuivrons nos entretiens avec la Commission et lui expliquerons notre modèle commercial", a réagi un porte-parole.

Source: Belga

Nos partenaires