Microsoft expérimente un centre de données sous-marin

01/02/16 à 13:27 - Mise à jour à 13:26

Source: Datanews

Il y a des chances que le nuage du futur se retrouve dans l'eau. Sur base d'une nouvelle expérimentation, Microsoft entend en effet installer des armoires serveurs neuf mètres sous le niveau de la mer.

Microsoft expérimente un centre de données sous-marin

Project Natic © .

Le test réussi effectué par l'entreprise ces derniers mois avait pour but de déterminer s'il était judicieux de créer un centre de données sous le niveau de la mer. Dans ce but, une armoire serveur avait été remplie d'azote et reliée à internet avant d'être placée dans l'eau à une profondeur de 30 pieds (quelque 9 mètres) durant cent jours.

Comme cela semble fonctionner, la porte est donc ouverte à des recherches complémentaires. L'objectif serait d'installer des serveurs dans l'eau pendant cinq ans, dont les capsules doivent pouvoir tenir vingt ans.

L'idée sous-jacente au 'Project Natic', comme le projet s'appelle, c'est que la moitié de la population mondiale vit à proximité d'une côte, ce qui pourrait rendre intéressante la présence de centres de données face à celle-ci par rapport à de gigantesques centres de données qui compensent surtout leur éloignement par des connexions internet rapides. Ce genre de centre de données sous-marin pourrait également être opérationnel dans les 90 jours, ce qui en permettrait une utilisation idéale pour des événements ponctuels.

Le refroidissement, à savoir l'énergie nécessaire pour refroidir un centre de données, conditionne en général son coût et son efficience. Voilà pourquoi l'on a souvent pensé à en construire dans des régions nordiques comme en Suède. Ce centre de données n'utilise pas d'eau pour son refroidissement, mais comme sa capsule se trouve, elle, sous le niveau de la mer, cela a un impact thermique, ce qui se traduit par une consommation de courant inférieure à celle des centres de données classiques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires