Microsoft bannie des services publics?

26/06/06 à 00:00 - Mise à jour à 25/06/06 à 23:59

Source: Datanews

Sale coup pour Microsoft suite à la décision prise par le conseil ministériel fédéral, vendredi dernier, selon laquelle l'administration adopterait complètement l'Open Document Format (ODF) récémment élevé au rang de standard ISO et ce, à partir de septembre 2008. Voilà qui excluerait les formats Microsoft de tous les services publics! A moins que.

Fedict, le service gouvernemental fédéral pour l'ICT, affirme que tous les documenten officiels devront à l'avenir (septembre 2008) être stockés dans un standard ouvert. Il existe déjà des standards ouverts, tels que text et html, mais, dans un saut d'humeur visionnaire, Fedict a également exigé le support du xml plus sophistiqué. Comme l'Open Document Format (ODF) est le seul standard ouvert et certifié ISO (*) qui supporte actuellement xml, le choix était vite fait.Cela signifie que seul peut être utilisé du logiciel qui supporte ce format. Tel n'est pas le cas des logiciels de Microsoft, ce qui devrait les exclure d'un seul coup des nombreux services publics. Une petite catastrophe, sauf si... Frank De Graeve, porte-parole de Microsoft: "Nos produits ne supportent pas encore l'ODF parce que jusque tout récemment, on ne savait pas s'il deviendrait un standard ISO. Sans certitude, on courait le risque que les spécifications changent souvent, ce qui aurait obligé nos développeurs à effectuer beaucoup de travail inutile. A présent, on peut réenvisager la possibilité d'un plug-in." Si Microsoft devait donc quand même fournir un plug-in pour l'ODF, ses logiciels pourraient continuer à être utilisés (et donc probablement être toujours présents) au sein des services publics.Mais De Graeve envisage encore une deuxième possibilité, qui semble même avoir la préférence: "Nous nous trouvons en pleine phase de standardisation pour notre format Open XML auprès de l'ECMA (un autre organisme de standardisation que l'ISO, ndlr). A relativement court terme, nous en attendons une approbation, après quoi nous viserons aussi la certification ISO. Mais tout cela peut encore prendre quelque temps." Microsoft espère que l'Open XML pourra dans ce cas être utilisé par les services publics, à côté de l'ODF. La future suite bureautique Office 2007, entre autres, sera basée sur Open XML. "Mais ce n'est actuellement pas encore vraiment clair dans la décision du conseil ministériel. Nous poursuivons nos recherches", ajoute De Graeve, "nous allons vérifier l'importance du revers que Microsoft pourrait encaisser..."(*) La reconnaissance définitive de l'ODF en tant que standard ISO devrait intervenir en octobre. Mais ce n'est là que la finalisation de la procédure, étant donné que le dernier obstacle avant [approbation a été levé début mai déjà.]

Nos partenaires