Microsoft accueille le code ouvert

22/02/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Steve Ballmer, le patron de Microsoft, a annoncé hier soir que sa société allait rendre public de nombreux protocoles importants et bien gardés pour les serveurs, ainsi que des API, "pour s'assurer que les logiciels d'autres éditeurs fonctionnent mieux avec les applications de Microsoft."

Steve Ballmer, le patron de Microsoft, a annoncé hier soir que sa société allait rendre public de nombreux protocoles importants et bien gardés pour les serveurs, ainsi que des API, "pour s'assurer que les logiciels d'autres éditeurs fonctionnent mieux avec les applications de Microsoft."

Dans les prochaines heures, le géant des logiciels de Redmond va placer sur son site web plus de 30.000 pages d'informations techniques sur des produits connus. Il promet de ne pas poursuivre les développeurs qui utilisent les bleus ('blueprints'). Les tiers ('third parties') qui exploitent les protocoles à des fins non commerciales, ne devront même pas verser de royalties.

En outre, Microsoft va donner des informations plus claires sur les standards qu'elle utilise, afin que les autres éditeurs puissent plus aisément développer des programmes compatibles avec ses logiciels. En septembre encore, la cour européenne de Justice avait condamné Microsoft à une amende de 497 millions d'euros, précisément parce qu'elle montrait trop peu d'empressement à donner l'occasion à ses concurrents, tels Sun Microsystems, de faire collaborer leurs produits avec les logiciels serveurs de Microsoft.Ce qui est étonnant, c'est que Microsoft va aussi ouvrir sa suite bureautique Office 2007. Son objectif est que les développeurs réalisent des modules d'extension ('plug-ins') pour que leurs logiciels puissent stocker des fichiers dans d'autres formats que les fichiers Office standard (comme .docx, .xlsx, .pptx) de Microsoft. Résultat: les utilisateurs pourront assurément bientôt opter pour le format OpenDocument (ODF) concurrent, préféré par de plus en plus de personnes.

Lors de sa conférence de presse téléphonique mondiale, Ballmer a évoqué un "important changement stratégique" pour Microsoft. Un changement stratégique dû notamment aux exigences européennes. "Oui, nous avons pris une série de mesures pour répondre aux lois antitrust européennes", a admis Brad Smith de Microsoft. "Mais cela ne modifiera en rien notre attitude vis-à-vis des droits de propriété intellectuelle."

Nos partenaires