Microsoft accroît ses efforts en matière télécom

19/11/10 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Source: Datanews

Avec Lync Server 2010 - la nouvelle appellation d'Office Communication Server -, Microsoft lance une nouvelle attaque sur les vendeurs PABX traditionnels.

Microsoft accroît ses efforts en matière télécom

Avec Lync Server 2010 - la nouvelle appellation d'Office Communication Server -, Microsoft lance une nouvelle attaque sur les vendeurs PABX traditionnels.

A partir du 1er décembre, Lync Server 2010 sera disponible dans notre pays: il s'agit là du successeur d'Office Communication Server, alias la plate-forme unified communications (uc) de l'éditeur de logiciels. En ce qui concerne la fonctionnalité pour l'utilisateur final, il n'y a en soi guère de changements. Annelies Bulkens, uc product marketing manager chez Microsoft Belgique, le reconnaît aussi: "La grande nouveauté se trouve dans l'intégration avec les systèmes d'entreprise sous-jacents. Tout se déroule désormais de manière nettement plus fluide."

Lync est plus facilement intégrable à l'infrastructure de téléphonie existante que les versions précédentes et ne doit pas nécessairement être synonyme de solution unified communications complète. Dans sa configuration minimale, il peut ajouter des possibilités de conferencing, présence et d'instant messaging à un PBX existant, comme l'a fait Belgacom par exemple. "Mais il est aujourd'hui aussi parfaitement possible d'éliminer entièrement un PBX existant et de le remplacer par Lync", ajoute encore Annelies Bulkens. Mobistar notamment l'a fait lorsqu'il a déménagét dans ses nouveaux bâtiments à Evere. Mais sous le slogan 'eat your own dog food', Microsoft Belgique renonce elle-même à l'ancien central téléphonique Nortel.

Microsoft aboutit ainsi toujours plus dans le sillage des vendeurs PABX traditionnels. Selon une étude réalisée par Microsoft parmi ses clients, le numéro un du marché dans notre pays est encore et toujours Alcatel (25%), suivi comme son ombre par Siemens (22%). Cisco et Avaya détiennent pour leur part respectivement 15% et 12% de parts de marché. "Autrement dit, 75% de nos clients peuvent encore économiser de l'argent", a résumé Jan Smessaert de Microsoft.

Depuis plusieurs années déjà, Microsoft arpente la voie télécom. Aujourd'hui, l'écosystème compte déjà des dizaines de partenaires, fabricants, fournisseurs de matériel et de services. Le fait qu'à présent aussi des opérateurs télécoms tels BT, Telenet, Interroute et Global Crossing peuvent connecter Lync à leurs réseaux sans étapes intermédiaires complémentaires, doit accentuer d'autant plus les ambitions de Microsoft sur ce marché.

En savoir plus sur:

Nos partenaires