Micro Focus rachète Borland et des outils de Compuware

08/05/09 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

Micro Focus, spécialiste en Cobol et en modernisation d'applications, annonce avoir repris Borland. Elle rachète aussi une gamme de produits de Compuware.

Micro Focus, spécialiste en Cobol et en modernisation d'applications, annonce avoir repris Borland. Elle rachète aussi une gamme de produits de Compuware.

Suite à un changement de stratégie en 2006, le spécialiste Cobol d'origine Micro Focus a ces dernières années développé une large gamme de produits de développement, de modernisation et de gestion de portefeuille d'applications. Tant le rachat de Borland en tant qu'entreprise que la reprise de la gamme Compuware Quality Solutions de suites de gestion de tests et de qualité automatisée cadrent avec cette stratégie. Chez Borland, Micro Focus vise, outre le matériel de test, les produits d''application lifecycle management' (ALM).

Micro Focus propose 75 millions de dollars cash pour Borland. Les produits de gestion de tests et de qualité de Compuware sont, eux, repris pour 80 millions de dollars.

Micro Focus a aussi annoncé ses chiffres provisoires pour l'an dernier (l'exercice s'est terminé fin avril 2009), avec un EBITDA de l'ordre de 115 à 117 millions de dollars. Cette croissance est non seulement due à des rachats, mais aussi à une hausse à deux chiffres de la vente de ses produits de base.

Adieu Borland!Le rachat de Borland marque la fin d'une entreprise qui a changé plusieurs fois de face depuis sa création en 1983. Avec Philippe Kahn à la barre, ce fut la renommée grâce à la famille des langages de programmation Turbo, avec le Turbo Pascal comme produit phare. Plus tard, l'entreprise tenta de devenir un concurrent de MS Office avec des produits comme Paradox (base de données), WordPerfect et Quattro Pro (tableur). Ensuite, elle en revint au monde du développement avec des produits comme Delphi et JBuilder. Elle se concentra ultérieurement encore sur l'Application Lifecycle Management.

Cette diversité de stratégies, combinée à une politique de dénominations malheureuse (cf. la période 'Inprise') a fait en sorte que l'entreprise n'était plus que l'ombre d'elle-même ces dernières années. En 2008, elle avait vendu l'entité 'CodeGear' à Embarcadero Technologies, ce qui provoqua la disparition de produits comme JBuilder, Delphi et Interbase chez Borland.

Nos partenaires