McNealy: "Merci pour ces 28 belles années"

28/01/10 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le mémo d'adieu adressé par Scott McNealy au personnel de Sun Microsystems circule dans la presse américaine. On y trouve des remerciements, quelques regrets, mais aussi et surtout de la fierté à propos de Sun.

Le mémo d'adieu adressé par Scott McNealy au personnel de Sun Microsystems circule dans la presse américaine. On y trouve des remerciements, quelques regrets, mais aussi et surtout de la fierté à propos de Sun.

A présent que l'Europe a donné son feu vert, le rachat de Sun Microsystems par Oracle va se réaliser très vite. Ce 27 janvier, Oracle a du reste donné des informations sur ses projets avec le fabricant de systèmes de Santa Clara. Entre-temps, le co-fondateur Scott McNealy a remercié le personnel de sa Sun pour les "28 belles années" en laissant un mémo d'adieu.

Ce faisant, McNealy, totalement fidèle à sa nature, n'a pas été avare en émotions, ce qu'il reconnaît volontiers: "Je n'ai jamais appris à être passionnel." Et "honnêtement, ce n'est pas là non plus la note que le fondateur aurait voulu écrire." Mais il affirme que le rachat est un événement très fort et qu'il "aime davantage le capitalisme que son entreprise." Donc "chapeau bas pour l'un des plus grands capitalistes que j'ai jamais rencontrés, Larry Ellison."

Mais la majeure partie du mémo porte sur sa fierté de voir ce que Sun et son personnel ont réalisé au fil des ans. De voir aussi que Sun "a follement innové" et présente un historique O&O que peu d'entreprises égalent. De voir encore ce que Sun a offert à ses clients et n'a pas connu de scandales quant à la façon dont elle a mené ses affaires pendant toutes ces années. De voir enfin que Sun a toujours été un succès financier avec, en tout, plus de 200 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Il est fier enfin de voir comment le personnel de Sun a collaboré et a fait de Sun "such a blast".

Il a pourtant des regrets sur certains points. Des décisions erronées ont été prises - "(...) the mistakes we made, and lord knows I made a ton." - et la certitude que Sun n'a pas toujours suffisamment converti ses innovations et développements en chiffre d'affaires.

Au sujet de l'avenir, Scott McNealy lance un appel "en vue de l'accueillir avec tout l'enthousiasme, la classe et le talent qui nous caractérisent." Et de terminer par: "kick butt and have fun!"

La reprise de Sun par Oracle représente un montant de quelque 7,4 milliards de dollars et fait de l'éditeur de logiciels à présent aussi un acteur sur le marché du matériel. D'après les rumeurs, après le rachat par Oracle, il n'y aura plus de place pour les directeurs de Sun, dont McNealy et le CEO, Jonathan Schwartz. En cas de licenciement, ils recevraient des indemnités de respectivement 9,5 et 12 millions de dollars. Ellison aurait cependant déclaré qu'il espérait que McNealy reste impliqué chez Oracle.

Pour le reste du personnel de Sun, il s'agit d'attendre les projets de restructuration d'Oracle, compte tenu aussi des licenciements déjà annoncés suite aux réorganisations chez Sun. C'est ainsi qu'en octobre de l'an dernier, une vague de licenciements touchant 3.000 personnes au niveau mondial avait été annoncée. Selon Ellison, moins de 2.000 personnes devraient partir dans les prochains mois, mais il prévoit aussi un certain nombre de nouveaux engagements. Sun occupe aujourd'hui encore quelque 29.000 personnes dans le monde.

En savoir plus sur:

Nos partenaires