Master Plan TIC wallon: Le plan tarde à se concrétiser

22/10/12 à 09:47 - Mise à jour à 09:47

Source: Datanews

En juin 2011, Jean-Claude Marcourt, ministre wallon de l'économie, dévoilait les grandes lignes d'un Master Plan TIC qui devait "hisser la Wallonie parmi les territoires à la pointe des avancées numériques."

Master Plan TIC wallon: Le plan tarde à se concrétiser

En juin 2011, Jean-Claude Marcourt, ministre wallon de l'économie, dévoilait les grandes lignes d'un Master Plan TIC qui devait "hisser la Wallonie parmi les territoires à la pointe des avancées numériques."

Un document très large, basé sur 50 objectifs opérationnels, qui pointe les défis wallons en matière d'infrastructures, formation, simplification administrative, e-gouvernement, stimulation des entreprises TIC, etc. Tous les acteurs TIC wallons, privés comme publics, avaient alors dans une belle unanimité salué ce Master Plan, qui avait le mérite d'indiquer une direction et de fédérer les initiatives.

A propos d'initiatives, quelles ont-elles été précisément ? Force est de constater que les grandes actions doivent encore venir. Le cabinet Marcourt n'a pas voulu répondre à nos questions, réservant la primeur de son information au gouvernement wallon courant novembre. Du côté des principales parties prenantes (Agoria Wallonie, AWT, Infopôle TIC, etc.), le ton se veut constructif et encourageant, mais on sent tout de même poindre une certaine impatience. "En fait, la genèse de ce Master Plan remonte déjà à octobre 2010, lorsque la plate-forme TIC Wallonie [regroupant entreprises et centres de formation TIC, NDLR] a présenté son plan d'action au gouvernement wallon. Deux ans plus tard, on attend un véritable passage des intentions aux actes, fait remarquer Thierry Castagne, directeur d'Agoria Wallonie. Parmi les 11 mesures prioritaires du Master Plan TIC, certaines ne coûtent pourtant pas cher. Je pense par exemple à la pose de gaines de soufflage lors de travaux publics en vue de l'installation future de fibre optique. Cette gaine coûte 5¤/m ..." Agoria attend également avec une certaine impatience une cartographie du secteur TIC wallon permettant d'identifier les quelques pépites de demain qui pourraient bénéficier d'appels à projets et d'un coaching spécifique. "Le secteur TIC wallon a un potentiel de croissance. Il faut aider un certain nombre d'acteurs à passer un cap."

Du côté de l'AWT ou de l'Infopôle Cluster TIC, on se réjouit que le Master Plan ait lancé une dynamique et initié des rencontres formelles entre des acteurs-clés. Les appels à projet dans le cadre du projet GreenTIC, axés sur l'informatique verte, sont salués. De même que les quelque 28 projets pilotes "Ecoles numériques" qui visent à ne pas refaire les erreurs du projet CyberClasse (7 ans après l'annonce du projet, à peine 25% des classes du primaire sont effectivement équipées). Mais les vraies décisions, budgétaires, doivent encore venir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires