Marché des formations: nébuleux

22/03/06 à 00:00 - Mise à jour à 21/03/06 à 23:59

Source: Datanews

Le marché des formations ICT est plutôt confus. Beaucoup de petits fournisseurs, beaucoup de trajectoires d'apprentissage différentes, sans compter la grande varieté de certifications rendent le choix bien ardu pour le professionnel IT.

"Je suis devant une véritable forêt de formations. J'observe qu'il est extrêmement pénible pour nos collaborateurs de déterminer la trajectoire d'apprentissage à suivre et les formations les plus adéquates", explique Henk Drenth, responsable 'human resource development' chez LogicaCMG, à nos collègues néerlandais de Computable, "nos managers font appel à de nombreux petits formateurs. Il n'existe pas clairement de grands acteurs dans le domaine." Voilà pourquoi LogicaCMG entend recourir à un intermédiaire pour présenter une liste claire de tous les choix possibles en matière de formations. "Je pense que cela deviendra la tendance et que nos concurrents feront de même."Drent voit également le nombre de fournisseurs de certificats augmenter: "L'informaticien connaît parfaitement la valeur de ce genre de certificat, mais toujours plus d'acteurs sont habilités à en décerner. A tel point qu'on ne sait plus très bien à quoi correspond tel ou tel certificat."Paul Esveld est directeur de Cedeo, une instance qui évalue les formateurs de toutes les branches et attribue aux formateurs agréés un label de qualité. "Je ne distingue plus les arbres derrière la forêt de certificats. On ne s'y retrouve plus dans toutes ces trajectoires d'apprentissage", affirme-t-il, "il n'y a pas un seul standard, mais une foule."Il n'en reste pas moins que l'utilisation de standards croît, selon Joep van Nieuwstadt, directeur d'Exin. Son institut s'est fixé pour objectif d'augmenter la transparence des formations ICT. Exin a développé plusieurs trajectoires d'apprentissage propres sous l'appellation I-Tracks. Van Nieuwstadt estime que deux tiers environ des formations ICT sont à présent basées sur des standards intégrés aux I-Tracks ou qui en dépendent. C'est ainsi que les informaticiens disposant de certificats de Microsoft ou de Cisco peuvent passer à un niveau supérieur dans I-Tracks, ce qui ne peut que profiter à la transparence. "Le marché a été nettement assaini ces dernières années. Surtout les formateurs proposant la certification ont réussi à garder la tête hors de l'eau. Aujourd'hui, le marché des formations remonte la pente."

Nos partenaires