MakerBot va se séparer de 30 pour cent de son personnel

16/02/17 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Source: Datanews

L'entreprise d'impression 3D MakerBot se prépare à une importante phase de licenciements: pas moins de trente pour cent du personnel vont en effet perdre leur emploi. Il s'agit là déjà de la troisième phase de licenciements en l'espace de deux ans.

MakerBot va se séparer de 30 pour cent de son personnel

© DN

L'entreprise d'impression 3D MakerBot autrefois si prometteuse ne va pas bien. Après deux phases de licenciements en 2015, qui ont vu chaque fois le départ de quelque vingt pour cent des collaborateurs, le CEO récemment engagé Nadav Goshen annonce de nouveau d'importantes coupes sombres dans le personnel. MakerBot entend ainsi réduire ses coûts et s'adapter aux "besoins changeants du marché". Autrement dit, MakerBot éprouve des difficultés à matérialiser la vogue de l'impression 3D desktop.

Le directeur Nadav Goshen en personne indique dans un communiqué que son entreprise ne souhaite désormais plus desservir tous les segments du marché, mais se focaliser sur le segment professionnel et l'enseignement. Pour pouvoir être rentable à plus long terme et se distinguer sur ces deux segments, il faut passer par cette nouvelle phase de licenciements, selon Goshen, qui ne veut pas préciser quels profils spécifiques seront touchés. On ne sait pas non plus combien de collaborateurs MakerBot compte encore exactement. TechCrunch évalue le nombre de licenciements entre 80 et 100 personnes. En tout cas, il y aura bien une réorganisation interne, par laquelle les équipes software et hardware seront entièrement regroupées.

MakerBot appartient à l'entreprise Stratasys cotée au Nasdaq, qui fournit des services d'impression 3D professionnels. Stratasys avait en 2013 versé quelque 400 millions de dollars pour acquérir MakerBot.

En savoir plus sur:

Nos partenaires