Magnette promet une proposition sur les top-salaires dans les entreprises publiques

26/03/12 à 12:49 - Mise à jour à 12:49

Source: Datanews

Le ministre des entreprises publiques Paul Magnette (PS) introduira fin mai, début juin une proposition de plafonnement des top-salaires au sein des entreprises publiques. Voilà ce qu'il a déclaré lors du programme "L'Indiscret" produit par la RTBF, où il a balayé les critiques émises par les libéraux francophones.

Magnette promet une proposition sur les top-salaires dans les entreprises publiques

Le ministre des entreprises publiques Paul Magnette (PS) introduira fin mai, début juin une proposition de plafonnement des top-salaires au sein des entreprises publiques. Voilà ce qu'il a déclaré lors du programme "L'Indiscret" produit par la RTBF, où il a balayé les critiques émises par les libéraux francophones.

"Nous nous y employons. Le sujet est plus complexe qu'il n'y paraît", a expliqué le ministre Magnette. Il avait été interpelé sur les plateaux de la chaîne publique à propos de la polémique née de l'annonce du salaire brut touché l'an dernier par le patron de Belgacom, Didier Bellens. Il a l'ambition de mettre sur la table une proposition "très solide" sur le plan juridique.

Magnette a ajouté qu'il espérait recevoir l'appui des autres partenaires gouvernementaux, et tout spécialement de la famille libérale qui avait refusé une limitation des salaires des directeurs des entreprises publiques contenue dans une proposition de loi introduite l'année dernière par le PS.

Charles Michel, président du MR, avait évoqué le mois dernier encore le manque de progrès enregistré par Magnette dans ce débat. "De la part du ministre des entreprises publiques, j'attends qu'il mette une proposition sur la table", a encore ajouté Didier Reynders, vice-premier ministre MR, ce samedi dans le journal Le Soir.

Magnette a qualifié pour sa part ces déclarations de "sommet de l'hypocrisie". Et de préciser que différentes pistes sont examinées. Deux exemples parmi d'autres: ne pas autoriser des top-salaires supérieurs à celui du premier ministre ou réduire l'écart existant entre les salaires des directeurs et ceux des autres employés.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires