Maggie De Block souhaite numériser les attestations médicales d'ici 2018

14/10/15 à 13:23 - Mise à jour à 15/10/15 à 09:25

La ministre de la santé publique Maggie De Block (Open VLD) entend supprimer les attestations blanches et vertes que l'on reçoit chez le médecin et les remplacer par une version électronique. Voilà ce qu'elle a expliqué ce matin sur les ondes de Radio 1.

Maggie De Block souhaite numériser les attestations médicales d'ici 2018

Maggie De Block © BELGA

D'ici 2018, les attestations médicales blanches et vertes devraient disparaître, et le remboursement au patient devrait devenir un processus entièrement automatisé. "Il sera alors possible d'envoyer de manière sûre la facture du médecin directement à la mutuelle, afin que le patient soit aussitôt remboursé sur son compte en banque", a déclaré la ministre De Block sur Radio 1. Seules les personnes qui le demanderont formellement, recevront encore les attestations médicales traditionnelles.

Selon la ministre, l'on plancherait activement sur les systèmes informatiques qui devraient permettre cette évolution. Le passage devrait être une réalité en 2018. Un an plus tôt, c'est le certificat d'incapacité de travail électronique qui devrait remplacer la version papier. Et ultérieurement, ce sont les certificats bleus des spécialistes qui deviendront électroniques. De même, les prescriptions médicales seront envoyées directement à la pharmacie: ce système (Recip-e) existe déjà, mais tous les pharmaciens - et de loin - ne l'utilisent pas encore.

Les éditeurs de logiciels directement impliqués

Lors de l'introduction plus tôt cette année du tiers payant pour les patients ayant des problèmes financiers, un problème logiciel se manifesta. Le software sera-t-il prêt en 2018 pour remplacer les attestations?, a encore demandé le présentateur sur Radio 1 ? "Contrairement à l'introduction du tiers payant, les éditeurs de logiciels sont dès à présent directement impliqués. L'on n'attend donc pas que la loi soit finalisée", a répondu la ministre.

La numérisation des attestations s'inscrit du reste dans un projet e-santé plus vaste. C'est ainsi qu'à partir du 1er janvier 2018, les patients pourront également consulter leur dossier santé personnel en ligne. La ministre donnera aujourd'hui même plus d'explications lors d'une conférence de presse.

Nos partenaires