Kristof Van der Stadt
Kristof Van der Stadt
Rédacteur en chef de Data News.
Opinion

24/12/15 à 12:19 - Mise à jour à 12:20

Ma deuxième enfance

Nombre de prétendues marques de jouets tombées quelque peu dans l'oubli se voient offrir une nouvelle chance de refaire parler d'elles en exploitant la robotique, les commandes vocales et d'autres technologies récentes. Une belle opportunité afin d'inciter de manière ludique les enfants à s'initier à la science et à la technologie en général, selon le rédacteur en chef de Data News, Kristof Van der Stadt.

Ma deuxième enfance

Meccanoid. © .

Récemment, j'ai eu la chance de tester plusieurs nouveaux jeux. Des drones par exemple qui permettent de voler et de découvrir le monde d'en haut, et qui se commandent à l'aide d'une tablette ou d'un smartphone. De tous les prix, catégories et formes imaginables, et disponibles tant dans les magasins de jouets que dans les chaînes d'électroménagers. Je suis d'ailleurs convaincu que les drones tels qu'ils existent aujourd'hui ne sont qu'un début. Une fois au point, ces appareils trouveront de nouveaux débouchés grâce à des applis et de logiciels originaux. J'ai également pu essayer un robot rempli de capteurs : un petit chien qui aboie et reconnaît son maître. Même si tout n'est pas parfait au sortir de la boîte... Tout comme un vrai chien, cette version robotisée reste assez imprévisible et n'en fait parfois qu'à sa tête. Mais l'intelligence artificielle lui permet d'être toujours plus malin. Formidable. Ceux qui me connaissent savent que je suis fana de gadgets et que mon coeur de geek bat plus vite devant toute nouvelle technologie.

Partager

J'espère de tout coeur que toutes les mamans et tous les papas ne se tourneront pas uniquement vers les consoles de jeux, tablettes, smartphones, applis et autres coupons pour iTunes et Google Play.

Quoique, cette technologie n'a rien de vraiment nouveau. La reconnaissance vocale ? Nous en connaissons tous les vrais pionniers. Les capteurs ? Voir les wearables et les smartphones. La mécanique et les servomoteurs ? Utilisés de longue date dans l'industrie. Mais ce qui est vraiment neuf, c'est que cette technologie est désormais largement répandue dans les jouets de tous les jours. Et l'enfant qui est en moi s'en réjouit. Petit à petit, la robotique se démocratise, ce qui lui permet de quitter progressivement le monde des applications industrielles coûteuses, des usines futuristes et des soins de santé sophistiqués pour conquérir les solutions au service de la société. Etmême pour s'imposer dans les jouets de l'enfance.

Et ce ne sont pas seulement les papas comme moi qui peuvent ainsi revivre leur enfance, mais des marques de jouets oubliées qui se voient offrir une seconde chance. Connaissez-vous encore Meccano ? Je me souviens d'avoir joué avec un grand camion, comme vous peut-être ? Si ce jouet à monter fut en son temps très populaire, l'émergence notamment des consoles de jeux a eu raison de cette popularité. Or Meccano vient de se réinventer en dévoilant sa gamme de Meccanoids, des boîtes de construction permettant de monter un robot interactif. Avec ma fille, je me suis lancé dans le montage de plus de 1.200 pièces, boulons, écrous et composants électroniques en se basant sur un volumineux manuel où nous avons bien sûr décelé quelques erreurs. Certes, cela suscite certaines frustrations, mais le défi n'en est que plus grand et justifie plus que jamais le label STEM (Science, Technology, Engineering, Mathematics) apposé sur la boîte.

J'admets que pour ma fille, ce fut bien trop long - nous parlons quand même de 10 h de construction. Mais une fois que le robot a passé le processus de validation et qu'il parvient à respecter et même à apprendre de véritables ordres donnés par la voix ou par l'appli sur smartphone, la satisfaction est immense. A mes yeux, il s'agit là clairement du jouet de l'année. Entre-temps, les fabricants annoncent déjà de nouveaux plans de construction permettant de démonter le robot Meccanoid et de le transformer par exemple, à l'aide des mêmes pièces, en un dinosaure. Y compris un nouveau logiciel pour commander l'animal. Et nous ne parlons même pas ici du jouet Mindstorms de Lego, tout aussi impressionnant. Ainsi, CoderDojo a utilisé ce jouet pour créer un robot capable de résoudre un Rubik's Cube. Quel monde merveilleux pour nos enfants ! Du moins si leurs parents sont ouverts à la technologie et offrent cette chance à leurs enfants. J'espère de tout coeur que toutes les mamans et tous les papas ne se tourneront pas uniquement vers les consoles de jeux, tablettes, smartphones, applis et autres coupons pour iTunes et Google Play, mais qu'ils opteront pour un jeu STEM susceptible d'ouvrir leurs enfants à la science et à la technologie et susciter leur intérêt. Peut-être même jusqu'à les inciter à opter pour une formation scientifique ? Ne serait-ce d'ailleurs pas mon voeu le plus cher pour cette nouvelle année 2016 ?

La rédaction de Data News vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année !

Nos partenaires