"Lundi, date butoir ultime pour la commande des ordinateurs à voter"

12/01/12 à 12:35 - Mise à jour à 12:35

Source: Datanews

Si le gouvernement fédéral n'envoie pas d'ici lundi prochain son bon de commande pour les nouveaux ordinateurs à voter, l'on devra de nouveau voter en Flandre avec un crayon et du papier lors des prochaines élections communales du 14 octobre. Voilà ce qu'a déclaré le ministre flamand des affaires administratives Geert Bourgeois au Parlement flamand. Le gouvernement fédéral devrait réexaminer la question ce vendredi. L'année dernière, un accord de collaboration avait été trouvé à propos de l'introduction d'un nouveau système à voter électronique.

"Lundi, date butoir ultime pour la commande des ordinateurs à voter"

Si le gouvernement fédéral n'envoie pas d'ici lundi prochain son bon de commande pour les nouveaux ordinateurs à voter, l'on devra de nouveau voter en Flandre avec un crayon et du papier lors des prochaines élections communales du 14 octobre. Voilà ce qu'a déclaré le ministre flamand des affaires administratives Geert Bourgeois au Parlement flamand. Le gouvernement fédéral devrait réexaminer la question ce vendredi.

L'année dernière, un accord de collaboration avait été trouvé à propos de l'introduction d'un nouveau système à voter électronique. Ce nouveau système s'avérait nécessaire, du fait que les ordinateurs à voter existants sont complètement désuets. Mais le développement du prototype par l'entreprise sud-américaine Smartmatic a subi un important retard, ce qui fait que des tests d'envergure n'ont pu être effectués que fin 2011. Le gouvernement flamand a décidé peu après d'utiliser le nouveau système de vote dans trois quarts des 308 communes flamandes.

Il apparaît à présent que le gouvernement fédéral, qui prend à sa charge le paiement de 20 pour cent du prix du nouveau système, n'a pas encore envoyé son bon de commande pour le nouveau matériel. Or cela devait se faire au plus tard fin 2011 déjà.

Le ministre flamand Bourgeois tire aujourd'hui la sonnette d'alarme. "Le bon de commande à envoyer à la société concernée (à savoir Smartmatic, ndlr) doit être expédié lundi en toute extrémité, au risque que l'équipement ne soit plus fourni à temps. Dans ce cas, nous devrons tous à nouveau voter en Flandre avec le crayon et le papier en octobre prochain. C'est aussi simple que cela", explique le ministre N-VA.

Ressortir une fois encore l'équipement à voter existant des oubliettes n'est pas une option, selon Bourgeois. Ce dernier et le ministre président flamand Kris Peeters ont donc envoyé un courrier au premier ministre fédéral Elio Di Rupo, dans lequel ils l'invitent à prendre une décision rapide. Le gouvernement fédéral devrait trancher ce vendredi.

Des rumeurs circulaient précédemment déjà, selon lesquelles le sp.a (en l'occurrence le vice-premier ministre Johan Vande Lanotte) bloquerait la commande au niveau fédéral, parce qu'il n'y aurait pas de budget prévu en la matière. Kurt De Loor (sp.a) a déclaré à ce propos au Parlement flamand: "La provision fédérale pour le système à voter est bloquée à cause du gel des dépenses en réponse à la Commission européenne. Peut-être devrions-nous ici au Parlement flamand chercher des solutions créatives." Le parlementaire du sp.a a alors demandé à Bourgeois s'il avait prévu un "plan B".

Mais selon Bourgeois, la balle est dans le camp du gouvernement Di Rupo. Ce dernier doit tenir ses promesses, a-t-il conclu.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires