Lorsque le dernier informaticien prendra sa retraite...

17/06/11 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

L'enquête 2011 de Data News sur les salaires révèle que 2010 a été une bonne année pour les informaticiens, mais lance un avertissement à propos de leur âge toujours plus grand. L'an dernier a été assez favorable pour l'informaticien belge au niveau de la rémunération. Quelque 31 pour cent des participants à l'enquête salariale de Data News ont en effet avoué avoir reçu une augmentation, alors que quelque 47 autres pour cent n'ont pas vu leur salaire changer. Ce sont tout particulièrement les CIO/EDP managers, les project managers et les spécialistes télécoms/réseaux qui ont de quoi se réjouir.

Lorsque le dernier informaticien prendra sa retraite...

L'enquête 2011 de Data News sur les salaires révèle que 2010 a été une bonne année pour les informaticiens, mais lance un avertissement à propos de leur âge toujours plus grand.

L'an dernier a été assez favorable pour l'informaticien belge au niveau de la rémunération. Quelque 31 pour cent des participants à l'enquête salariale de Data News ont en effet avoué avoir reçu une augmentation, alors que quelque 47 autres pour cent n'ont pas vu leur salaire changer. Ce sont tout particulièrement les CIO/EDP managers, les project managers et les spécialistes télécoms/réseaux qui ont de quoi se réjouir. A présent que l'économie se redresse, la lutte pour engager les informaticiens disponibles reprend de plus belle, mais ceux-ci n'ont eux-mêmes recherché que de manière limitée un nouvel emploi l'année dernière, en l'occurrence 35 pour cent d'entre eux. Cette année, 30 pour cent en plus que l'an dernier seraient désireux de changer de fonction.

L'âge Ce qui est plus préoccupant, c'est la poursuite de l'augmentation de l'âge des informaticiens belges. Ce n'est pas que le dernier d'entre eux prendra sa retraite demain, mais il n'empêche que pas moins de 33 pour cent d'entre eux sont âgés de plus de 45 ans. Le groupe d'informaticiens de plus de 33 ans représente déjà 75 pour cent du total. Bref, l'arrivée trop peu importante de jeunes commence tout doucement à prendre des allures de véritable bombe à retardement. Surtout quand il apparaît que le recyclage des informaticiens actuels reste encore et toujours un point particulièrement délicat, puisque pas moins de 33 pour cent d'entre eux n'ont bénéficié d'aucune journée de formation l'année dernière.

Du reste, ce problème d'âge dans l'ICT ne se limite clairement pas à la Belgique, car un sondage similaire réalisé aux Pays-Bas révèle un âge moyen de quelque 44 ans pour l'informaticien néerlandais.

Pour en savoir plus sur l'enquête de Data News sur les salaires, lisez le Career Guide en ligne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires