Logica Benelux voit le bout du tunnel après un recul de son chiffre d'affaires

24/02/11 à 12:25 - Mise à jour à 12:25

Source: Datanews

Le fournisseur de services ICT Logica a de nouveau enregistré un chiffre d'affaires décevant en 2010 au Benelux. En 2010, son chiffre d'affaires a en effet reculé de quasiment 15 pour cent à quelque 570 millions d'euros (488 millions de livres).

Logica Benelux voit le bout du tunnel après un recul de son chiffre d'affaires

Le fournisseur de services ICT Logica a de nouveau enregistré un chiffre d'affaires décevant en 2010 au Benelux. En 2010, son chiffre d'affaires a en effet reculé de quasiment 15 pour cent à quelque 570 millions d'euros (488 millions de livres).

Au second semestre de 2010, le chiffre d'affaires s'est cependant sensiblement redressé. Dans le secteur des banques et assurances, le chiffre d'affaires à même crû. Au Benelux, l'entreprise est parvenue à transformer sa perte de 26 millions d'euros de 2009 en un bénéfice brut de 16,4 millions d'euros (14 millions de livres). "Au Benelux, le Benelux est encore et toujours sous pression", explique l'informateur Christoph Linke à Computable. "Cela se voit aussi chez nos concurrents." Il explique qu'en raison du faible chiffre d'affaires et des charges fixes relativement élevées, comme les coûts en personnel, la marge d'exploitation est aussi sous pression.

Au Benelux, la division en charge des services ICT pour le secteur des banques et assurances, a vu son chiffre d'affaires croître d'1 pour cent à 146 millions de livres (171 millions d'euros). Ces deux dernières années, ce secteur a dû faire face à la mauvaise situation économique et a fait en sorte que Logica et ses concurrents ont été relativement durement touchés par la crise au Benelux.

"Nous observons que le secteur financier réinvestit et choisit d'améliorer ses systèmes", ajoute Linke. Il déclare encore que de nombreuses fusions et scissions ont eu lieu dans le secteur en 2010, comme le dégroupage des banques ABN Amro et Fortis. Ce genre d'opérations a généré beaucoup de travail pour Logica. Voilà pourquoi le chiffre d'affaires au Benelux a nettement moins diminué au second semestre de 2010 que durant le premier, selon le porte-parole.

Groupe Les autres divisions de Logica Benelux ont enregistré en 2010 un recul de leur chiffre d'affaires, surtout en raison de la réticence affichée par les clients et les pouvoirs publics. La branche principale, Public Sector, a enregistré 19 pour cent de chiffre d'affaires en moins à 161 millions de livres (188 millions d'euros). La division Transport, Commerce et Industrie a réalisé un chiffre d'affaires de 89 millions de livres (104 millions d'euros), en recul de 17 pour cent par rapport à 2009. Télécoms et Médias, regroupés dans la division Other Sectors, a elle enregistré 25 pour cent de chiffre d'affaires en moins à 92 millions de livres (107 millions d'euros).

Au niveau du groupe, Logica a vu en 2010 tant son chiffre d'affaires que son bénéfice augmenter par rapport à 2009. Son chiffre d'affaires a crû de 4,3 pour cent à quasiment 3,7 milliards de livres (plus de 4,3 milliards d'euros). Et son bénéfice net a été supérieur à 152 millions de livres (178 millions d'euros). Il s'agit là quasiment d'un quadruplement en comparaison avec son bénéfice en 2009.

En collaboration avec Computable

En savoir plus sur:

Nos partenaires