Linux gagne du terrain en période de crise

17/03/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

La plupart des informaticiens envisagent d'utiliser davantage Linux en cette période de crise. Voilà du moins ce qui ressort d'une étude réalisée par le cabinet d'analystes IDC et le fournisseur Linux, Novell.

La plupart des informaticiens envisagent d'utiliser davantage Linux en cette période de crise. Voilà du moins ce qui ressort d'une étude réalisée par le cabinet d'analystes IDC et le fournisseur Linux, Novell.

A la demande de Novell, IDC a interrogé 300 spécialistes IT dans des entreprises occupant plus de 100 personnes à l'échelle mondiale. On retrouve chez 55 pour cent d'entre eux déjà des serveurs Linux, chez 39 pour cent des serveurs Unix et chez 97 pour cent des serveurs Windows.

Plus de la moitié d'entre eux affirment vouloir accélérer le passage à Linux. Plus de 72 pour cent indiquent qu'ils évaluent déjà activement une migration vers des serveurs Linux ou avoir déjà fait ce choix. Plus de 68 pour cent déclarent aussi vouloir adopter Linux sur les ordinateurs de bureau. En tout, 49 pour cent prétendent que Linux constituera leur plate-forme serveur primaire d'ici 5 ans.

La principale raison? Une réduction des coûts évidemment, à mettre en relation avec les frais de maintenance inférieurs de Linux. L'effet de la virtualisation sur l'acceptation plus rapide de Linux ne doit pas être nié non plus, selon la moitié des participants à l'étude.

Ceux qui se disent sceptiques à l'égard de Linux, citent comme raisons principales le manque de support d'applications et la piètre interopérabilité avec Windows et d'autres environnements.

Nos partenaires