LinkedIn n'est plus en odeur de sainteté en Russie

18/11/16 à 13:05 - Mise à jour à 13:05

Source: Datanews

Le régulateur télécom russe Roskomnadzor a indiqué dans un communiqué que LinkedIn était banni de Russie.

LinkedIn n'est plus en odeur de sainteté en Russie

© REUTERS

Le conflit porte sur la question de savoir si LinkedIn peut démontrer qu'il stocke les données personnelles sur le territoire russe, une exigence légale dans ce pays. Selon Roskomnadzor, LinkedIn n'a pu satisfaire à cette exigence. LinkedIn, de son côté, annonce que les autorités russes ont envoyé leur requête à une mauvaise adresse, et qu'il n'a par conséquent pas pu donner d'explications à propos de ses règles en matière de respect de la vie privée.

Mais le sort en est provisoirement jeté, une situation qui est surtout gênante pour LinkedIn. Le réseau social ne pèse pas bien lourd au pays de Poutine. Sur les 143 millions de Russes, il n'y en aurait en effet que six millions à être connectés à la plate-forme professionnelle. Il s'agit là d'un pourcentage nettement inférieur à celui d'autres pays, ce qui fait que la Russie aurait pu être une solide source de croissance pour LinkedIn.

Nos partenaires