Lieten promet plus de moyens pour l'IBBT

14/10/11 à 12:02 - Mise à jour à 12:02

Source: Datanews

Au cours des cinq prochaines années, l'IBBT se verra offrir des moyens financiers supplémentaires pour des projets pilotes et la mise au point de trajets d'incubation. Voilà ce qu'a promis la ministre flamande en charge de l'innovation, Ingrid Lieten, dans un message vidéo adressé aux visiteurs de l'événement annuel iMinds de l'IBBT.

Lieten promet plus de moyens pour l'IBBT

Au cours des cinq prochaines années, l'IBBT se verra offrir des moyens financiers supplémentaires pour des projets pilotes et la mise au point de trajets d'incubation. Voilà ce qu'a promis la ministre flamande en charge de l'innovation, Ingrid Lieten, dans un message vidéo adressé aux visiteurs de l'événement annuel iMinds de l'IBBT.

La ministre flamande de l'innovation, Ingrid Lieten, a confirmé dans son discours qu'elle entend continuer à investir dans l'innovation: "Nous avons dû fortement économiser pendant deux ans, y compris sur les budgets de la recherche, mais c'est terminé." Au printemps dernier déjà, le gouvernement flamand avait décidé de libérer 65 millions d'euros supplémentaires pour les instituts de recherche. "A coup sûr jusqu'en 2014, nous souhaitons libérer de manière récurrente 60 à 70 millions d'euros en plus", a déclaré Lieten.

Cet argent sera réparti entre les différents instituts et projets de recherche technologiques flamands. Les quatre centres de recherche stratégiques (VIB, IMEC, VITO et IBBT) par exemple recevront cette année quasiment 10 millions d'euros pour de nouveaux projets qui répondent spécifiquement aux grands défis sociaux. Pour l'IBBT (l'Interdisciplinair instituut voor BreedBand Technologie), Lieten a déjà promis des moyens supplémentaires dans son allocution.

"L'accord de gestion pour les 5 prochaines années sera préparé ces prochains mois. Je prévois en tout cas des moyens supplémentaires pour le trajet d'incubation, dans le but de lancer des petites spin-offs qui auront des chances de croître", a déclaré Lieten. Pour les projets pilotes, Lieten entend aussi dégager des moyens supplémentaires. Wim De Waele, CEO de l'IBBT, se dit heureux, mais réagit quand même de manière attentiste: "Nous ne connaissons pas encore les montants exacts."

La stratégie pour les 5 ans à venir Dans son discours thématique, Wim De Waele a présenté la stratégie de l'IBBT pour les 5 années à venir. Cette stratégie s'inscrit dans le prolongement de celle des années précédentes, mais est davantage structurée sur un certain nombre de points et formule des objectifs plus concrets. "Elle est le résultat de l'examen réalisé par Arthur D. Little à la demande du gouvernement flamand", a expliqué De Waele.

Ces prochaines années, l'IBBT scindera ses projets selon cinq domaines d'application: digital media & culture, healthy society, green ICT, sustainable mobility, social & secure ICT. "L'on y trouve tous les grands défis sociaux pour lesquels la Flandre attend des solutions de notre part ", a poursuivi De Waele. "En outre, cela représente pas moins d'1/3 des domaines de recherche les plus prometteurs tels que définis par Gartner et comme cela figure dans le rapport d'Arthur D. Little."

Capital d'amorçage Il y aura aussi un fonds d'investissement supplémentaire pour les jeunes entreprises (start-ups). Il s'agit en tout d'un montant de dix millions d'euros géré par la Participatiemaatschappij Vlaanderen (PMV). La décision a déjà été prise fin juin, mais a fait l'objet de pas mal de critiques. De Waele espère cependant que SOFI ('Spin-Off Financieringsinstrument') - comme ce projet s'appelle - sera actif avant la fin de l'année encore. VITO, IMEC et VIB pourront également y puiser. "SOFI supportera d'assez grands projets d'un maximum d'1 million d'euros, mais aidera certainement aussi de plus petites jeunes entreprises par un financement initial de l'ordre de quelques dizaines de milliers d'euros. C'est vraiment indispensable", a conclu Wim De Waele.

En savoir plus sur:

Nos partenaires