Lexmark délaisse le grand public

27/02/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Les chiffres se contredisent entre IDC et Gartner sur les parts de marché du spécialiste de l'impression Lexmark. Logique, estime son directeur général Benelux, Danny Molhoek, dans la mesure où la société abandonne les imprimantes jet d'encre grand public.

Les chiffres se contredisent entre IDC et Gartner sur les parts de marché du spécialiste de l'impression Lexmark. Logique, estime son directeur général Benelux, Danny Molhoek, dans la mesure où la société abandonne les imprimantes jet d'encre grand public.

Aux dires de Gartner, qui évoque des volumes (48.229 unités vendues en 2008 en recul de 8,4%), le marché EMEA des imprimantes, copieurs et multifonctionnels aurait été dominé l'an dernier par HP (43%, - 11% sur 2007), devant Canon (17%), Epson (13%), Brother (6,9%) et Samsung (5,9%). De son côté, IDC considère, pour le Q3 de 2008 (derniers chiffres disponibles), que sur le marché EMEA des systèmes d'impression laser de + de 30 ppm (en valeur cette fois), HP domine avec de l'ordre de 33%, devant Lexmark (environ 25%) et Xerox (10%).

"Depuis l'été 2007, nous délaissons le jet d'encre grand public, comme d'ailleurs d'autres concurrents aujourd'hui, relève Molhoek. Pour être où les pages sont." Entendez les produits pour PME et grandes entreprises. Des marchés plus "profitables." Ce que confirme Gartner, précisant que Lexmark a subi le recul le plus important en unités et a continué à perdre des parts de marché "as a result of it shifting its focus to the more profitable high-end workgroup space."

Récemment, la société a dévoilé de nouveaux appareils multifonctionnels de 25 à 55 ppm, mais aussi et surtout mis en place son concept de managed print services qui permet au client de gérer et rationaliser son parc d'impression en s'adressant à un seul partenaire (dont Systemat et Econocom en Belgique, ou Computer Systems au Luxembourg). Même si, pour de très grands parcs, Lexmark peut prendre la responsabilité finale du service (comme pour ce client qui exigeait 4 h max. d'intervention sur 35 sites en Belgique).

Nos partenaires