Les webcams formellement bannies des crèches

24/07/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Après les remous suscités début 2006, le gouvernement de la Communauté française vient d'interdire formellement les caméras de surveillance dans les crèches et garderies. Ce faisant, (le sud de) notre pays se distingue à nouveau de ses voisins.

Après les remous suscités début 2006, le gouvernement de la Communauté française vient d'interdire formellement les caméras de surveillance dans les crèches et garderies. Ce faisant, (le sud de) notre pays se distingue à nouveau de ses voisins.

La Belgique n'hésite décidément pas à se faire cavalier seul dans son approche juridique de certains problèmes technologiques, comme ce fut le cas dans le dossier Copiepresse contre Google ou plus récemment l'affaire P2P. De même, la question des caméras de vidéosurveillance dans les crèches et les garderies a été résolue de manière "originale". Il faut savoir qu'aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en France, de telles caméras sont autorisées, alors que la question est encore à l'étude aux Pays-Bas. Dans notre pays, la Commission de Protection de la Vie privée avait précédemment rendu un avis négatif sur l'installation de webcams dans les lieux d'accueil d'enfants, ceci après qu'une crèche de Braine-l'Alleud ait décidé de placer de telles caméras et que l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE) de la Communauté française ait intenté un recours. La ministre de l'Enfance Catherine Fonck suit donc l'avis de la Commission.

C'est désormais au tour du gouvernement de la Communauté française de s'exprimer sur l'interdiction des webcams dans les crèches. De même d'ailleurs que sur l'utilisation de webcams pour remplacer la surveillance par le personnel. Par ailleurs, les caméras en circuit fermé ne pourront plus servir qu'à encadrer le personnel et devront être autorisées par les parents.

Nos partenaires