Les voitures autonomes en apprentissage chez GTA 5

18/04/17 à 13:16 - Mise à jour à 13:16

Source: Datanews

Apprendre à une voiture à rouler d'elle-même s'avère complexe et pour l'habituer à des circonstances imprévisibles, les programmeurs recourent à présent toujours plus souvent à des environnements de jeu, comme les rues du GTA 5 très connu.

Les voitures autonomes en apprentissage chez GTA 5

© .

GTA 5 (Grand Theft Auto 5) est un jeu de criminalité plutôt mal famé, mais qui intègre une carte particulièrement réaliste. Voilà qui explique pourquoi les rues de ce jeu représentent un environnement intéressant en vue d'entraîner l'intelligence artificielle (AI) des voitures autonomes. L'AI est ainsi la seule à assimiler les règles de conduite dans la ville virtuelle de Los Santos.

Tout cela est dû à la date-butoir que les constructeurs automobiles et les développeurs de voitures autonomes telles Waymo se sont imposée. Diverses entreprises sont impliquées dans une course à qui lancera le plus rapidement sur le marché la première voiture réellement autonome. Elles veulent en tout cas en sortir un modèle opérationnel d'ici trois ans. Pour apprendre à une voiture à rouler de manière sûre, il convient cependant de lui donner de nombreuses heures... d'écolage. Surtout si son AI doit apprendre à réagir à des circonstances imprévisibles, comme par exemple un camion qui perd subitement sa cargaison. Or il n'est pas pratique de parcourir des millions de kilomètres sur les routes traditionnelles.

Apprendre à réagir

Pour entraîner l'AI des voitures autonomes plus rapidement et à moindre coût, on utilise donc des plates-formes virtuelles, et Los Santos, une parodie de Los Angeles, semble à cet égard l'un des meilleurs environnements. "Il n'est pas pratique de se baser uniquement sur des données routières", explique Davide Bacchet de la jeune entreprise de simulations Nio à l'agence Bloomberg. "Grâce aux simulations, il est possible de faire tourner et tourner encore le même scenario et ce, jusqu'à l'infini si besoin est." Le simulateur utilisé par Waymo pourrait par exemple permettre d'effectuer des tests sur plus de trois millions de miles par jour.

Pour les plates-formes de simulations, le secteur de l'apprentissage machine se tourne donc à présent vers les jeux vidéo. Les jeux vidéo hyperréalistes n'ont pas encore atteint le niveau du monde réel, mais les plus perfectionnés d'entre eux s'en rapprochent fortement. Ce faisant, ils peuvent générer des données pour des situations auxquelles l'intelligence artificielle pourrait être confrontée dans la réalité. Et sur le plan du réalisme, le jeu GTA 5, surtout connu pour ses possibilités moins... légales, est particulièrement proche de la réalité. Los Santos dispose ainsi de 262 types de véhicules différents, de plus de mille piétons et animaux au comportement imprévisible, de 14 conditions météo différentes et de suffisamment de ponts, tunnels, panneaux et carrefours pour rendre les poursuites de police passionnantes. Seuls les lanceurs de grenades sont provisoirement laissés de côté dans les simulations destinées à l'AI des voitures autonomes.

Nos partenaires