Les voitures autonomes de Google ne peuvent rouler sans conducteur

17/12/15 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Dans l'état américain de Californie, les voitures autonomes de Google doivent encore et toujours prendre la route avec à leur bord une personne certifiée. Google se déclare déçue de cette décision.

Les voitures autonomes de Google ne peuvent rouler sans conducteur

© .

La nouvelle proposition du California Department of Motor Vehicles est ressentie comme une douche froide par l'entreprise technologique. Google entend en effet franchir le pas d'une voiture entièrement sans chauffeur, mais les autorités ne l'entendent pas de cette oreille et veulent la présence de quelqu'un à bord, qui puisse prendre le volant en cas de danger. Cette personne doit en outre posséder les documents ad hoc, ce qui signifie qu'elle doit disposer d'un certificat de conducteur-test de voitures autonomes.

Google considère cette mesure comme un recul. "Nous voulons transformer la mobilité pour des millions de personnes en réduisant les 94 pour cent d'accidents causés par des erreurs humaines, et en rendant possibles des déplacements quotidiens pour toutes les personnes ne possédant pas de permis de conduire. La sécurité est notre principale priorité et notre première motivation. Nous sommes profondément déçus que la Californie instaure cette limite", peut-on lire sur Bright et Recode.

Les autorités ne sont en fait pas encore convaincues de la sécurité de la voiture autonome et s'opposent donc à ce qu'elle se déplace sur le réseau routier public de manière entièrement indépendante. Ensuite, il subsiste aussi des dilemmes éthiques concernant la voiture autonome, qui peuvent jouer un grand rôle dans l'acceptation de cette dernière par le grand public.

Le plan élaboré par les autorités californiennes n'est pas encore définitif. En janvier et en février, les habitants de cet état pourront encore faire connaître leur avis. (WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires