Les videostreams de la Coupe du Monde représenteront trois fois la consommation internet mensuelle du Brésil

12/06/14 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Datanews

Rien que les 'videostreams' de la Coupe du Monde de football consommeront autant de largeur de bande que le volume internet mensuel total du Brésil.

Les videostreams de la Coupe du Monde représenteront trois fois la consommation internet mensuelle du Brésil

© Photograph: Alexandre Loureiro/G

Les diffusions vidéo des rencontres de la Coupe du Monde et les points forts des matchs représenteront 4,3 exa-octets de trafic internet, soit trois fois plus que la consommation mensuelle globale du Brésil. Voilà ce qu'a calculé l'entreprise de réseaux Cisco dans le cadre de son 'visual networking index' annuel. Durant chaque rencontre, les 60.000 spectateurs dans le stade traiteront davantage de données sur leur smartphone que l'ensemble des 94 millions d'utilisateurs de smartphone au Brésil par heure. Des dizaines de millions de supporters suivront la Coupe du Monde de football, qui débute aujourd'hui, par le truchement de 'videostreams' sur internet.

C'est là un bel exemple de la manière dont la vidéo impacte et impactera l'accroissement du trafic de données mondial. En 2018, la vidéo représentera quasiment 80 pour cent du trafic de données total via les réseaux fixes et mobiles. D'ici 2018, le volume atteindra plus d'1,6 zetta-octets, selon Cisco, soit 1.600 milliards de giga-octets. En guise de comparaison, ce sera plus que le volume des trente dernières années conjointes. Durant cette période, 1,3 zetta-octets de données avaient en effet transité par internet.

Internet of everything

Outre la vidéo, toujours plus d''objets' seront aussi couplés à internet et engendreront une hausse de la largeur de bande. D'ici cinq ans, l'on table sur plus de 50 milliards d'objets connectés à internet. Aujourd'hui déjà, 14,4 milliards d'objets y sont déjà connectés, soit à peine 1% du potentiel. "Le trafic de données continuera d'augmenter via l'internet of everything", affirme aussi Pol Vanbiervliet, directeur général de Cisco Belux: "Il y aura autant de connexions entre les machines que d'êtres humains sur Terre."

Quiconque souhaite étudier plus en détail les données de la nouvelle édition du 'visual networking index', peut se tourner vers cet infographique interactif.

En savoir plus sur:

Nos partenaires