Les ventes de serveurs en hausse malgré la virtualisation

24/08/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Nonobstant l'augmentation de la virtualisation, les ventes de serveurs ont le vent en poupe. Voilà ce qui ressort des chiffres publiés par Gartner.

Nonobstant l'augmentation de la virtualisation, les ventes de serveurs ont le vent en poupe. Voilà ce qui ressort des chiffres publiés par Gartner.

Malgré le recours accru à la virtualisation, l'on enregistre une hausse des ventes de serveurs. Le nombre de serveurs écoulés a crû au premier trimestre de 2,7 pour cent par rapport à la même période de l'an dernier. Le chiffre d'affaires a, lui, augmenté de 5,1 pour cent. Et au deuxième trimestre, l'on a vendu des serveurs pour quasiment 13 milliards de dollars. Selon Gartner, cette croissance est surtout due au besoin accru de serveurs x86, alors que les ventes de RISC et d'Itanium régressent.

L'analyste Jeffrey Hewitt s'exprime ainsi sur la hausse des ventes de serveurs: "Le besoin de davantage de capacité et de nouvelles applications est supérieur aux influences négatives comme la virtualisation et l'inquiétude économique."

L'étude de Gartner indique aussi que c'est IBM qui réalise le chiffre d'affaires le plus élevé sur le marché des serveurs. Selon Gartner, IBM a enregistré au deuxième trimestre de 2007 un chiffre d'affaires de 3,8 milliards de dollars, ce qui représente 30 pour cent du marché. En comparaison avec la même période de l'an dernier, sa part de marché a augmenté de 6,5 pour cent. Big Blue a également réalisé une hausse de son chiffre d'affaires sur les mainframes System x et System p. Seul le chiffre d'affaires sur le System i a reculé.

C'est cependant HP qui mène la danse en termes d'unités vendues. Au deuxième trimestre de 2007, HP a écoulé 17 pour cent de systèmes en plus que durant la même période de l'an dernier. Le compteur indique 650.000 exemplaires. Au niveau des unités vendues, HP possède une part de marché supérieure à 31 pour cent et est suivie par Dell (22,5 pour cent) et par IBM (14,3 pour cent).

En collaboration avec [Computable.nl]

Nos partenaires