Les utilisateurs intensifs du GSM paient beaucoup en Belgique

12/08/09 à 11:20 - Mise à jour à 11:19

Source: Datanews

Si vous appelez beaucoup avec votre GSM dans notre pays, cela vous revient cher. En fait la Belgique est le sixième pays le plus coûteux à ce niveau parmi tous ceux qui ont été pris en compte par une étude réalisée par l'Oeso. Pour une utilisation limitée, la Belgique se défend par contre assez bien.

Si vous appelez beaucoup avec votre GSM dans notre pays, cela vous revient cher. En fait la Belgique est le sixième pays le plus coûteux à ce niveau parmi tous ceux qui ont été pris en compte par une étude réalisée par l'Oeso. Pour une utilisation limitée, la Belgique se défend par contre assez bien.

L'organisation économique internationale Oeso a comparé les prix de l'utilisation du GSM (indépendamment des plans tarifaires spéciaux) dans 30 pays. En cas d'utilisation moyenne (780 minutes d'appel par an, 600 SMS et 8 MMS), les prix variaient de 11 à 53 dollars par mois selon le pays. Les moins coûteux sont les Pays-Bas, la Finlande et la Suède, selon l'Oeso, alors que les Etats-Unis, l'Espagne et la Tchéquie sont les plus onéreux.

En utilisation limitée (360 minutes d'appel par an, 396 SMS et 8 MMS), mieux vaut habiter au Danemark, en Finlande et en Suède. Ici encore, ce sont les Etats-Unis, l'Espagne et la Tchéquie qui sont les pays les plus chers. La Belgique figure dans le bon peloton avec 146,92 dollars par an.

Une moins bonne nouvelle est réservée à l'utilisateur intensif du GSM chez nous, puisqu'il y paie par an quelque 629,17 dollars pour 1.680 minutes d'appels, 660 SMS et 12 MMS. C'est là le sixième montant le plus élevé après l'Espagne, la Slovaquie, la Tchéquie, le Mexique, la Grèce et les Etats-Unis. Les pays les plus économiques sont ici le Danemark, les Pays-Bas et la Suède.

L'étude indique également que les prix de la téléphonie mobile ont, entre 2006 et 2008, régressé en moyenne de 21 pour cent pour les utilisateurs modérés, de 28 pour cent pour les utilisateurs moyens et de 32 pour cent pour les utilisateurs intensifs. L'utilisation du GSM représente à présent en moyenne 41 pour cent du chiffre d'affaires des entreprises télécoms.

Nos partenaires