Les TEC wallons s'ouvrent à l'open data

19/02/14 à 15:17 - Mise à jour à 15:17

Source: Datanews

Les transports en commun wallons (TEC) ont confirmé hier au colloque Data Days de Gand qu'elles allaient ouvrir leurs données à des tiers.

Les TEC wallons s'ouvrent à l'open data

Les transports en commun wallons (TEC) ont confirmé hier au colloque Data Days de Gand qu'elles allaient ouvrir leurs données à des tiers.

Pris de vitesse il y a quelques mois par le succès d'une application comme ProchainBus.be, qui permet de connaître les horaires des bus sur son smartphone, les TEC ont décidé de jouer pleinement la carte de l'open data. Les intentions des TEC seront présentées en détails lors d'un 2e Hackaton qui aura lieu à Namur les 4 et 5 avril prochains.

Il s'agit d'un revirement important de la part d'un gros acteur du secteur public. Après avoir un temps menacé ProchainBus d'une action en justice pour "vol de données", les TEC s'en sont fait un allié.

Il y a une prise de conscience que l'ouverture à une communauté de développeurs externes peut être une source d'enrichissement pour une institution, plutôt qu'une menace pour son coeur de métier. L'open data peut en effet être vu comme un moyen de rapprocher un service public des citoyens, via le développement d'applis utiles et intuitives.

A Gand, l'annonce "wallonne" a suscité pas mal d'intérêt, notamment de la part du Ministre flamand Geert Bourgeois, en charge notamment des TIC et de l'e-gouvernement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires