"Les tarifs de Proximus ont causé 1,2 milliard d'euros de perte aux opérateurs GSM"

05/10/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Les opérateurs GSM Mobistar et Base ont encaissé une perte d'1,18 milliard d'euros à cause de certains tarifs pratiqués par leur concurrent Proximus entre 1999 et 2004. Voilà ce qu'on peut lire dans un rapport provisoire établi par les deux experts désignés par le tribunal de commerce de Bruxelles.

Les opérateurs GSM Mobistar et Base ont encaissé une perte d'1,18 milliard d'euros à cause de certains tarifs pratiqués par leur concurrent Proximus entre 1999 et 2004. Voilà ce qu'on peut lire dans un rapport provisoire établi par les deux experts désignés par le tribunal de commerce de Bruxelles.

Cette info est répercutée dans un communiqué de presse rédigé par Proximus (Belgacom Mobile). Belgacom s'en tient à sa position, selon laquelle elle ne peut être tenue pour responsable. Toute cette affaire est la conséquence d'une demande de dédommagement que le KPN Group Belgium (BASE) a introduite en juillet 2003 et qui fut ensuite également relayée par Mobistar. C'est ainsi que Belgacom Mobile aurait facturé des tarifs de terminaison trop élevés et aurait abusé de sa position dominante en appliquant des prix trop bas pour des communications de Proximus à Proximus.

Une partie de ces plaintes avait été rejetée en mai 2007, mais le tribunal de commerce a ensuite désigné deux experts pour examiner s'il pouvait être question de "prix étouffants" et d'effets de réseau anticoncurrentiels et/ou si des dommages avaient été causés.

Selon Belgacom Mobile, les experts ont tiré leurs conclusions sur base "d'une méthode prospective nouvelle qui engendre un calcul de la part de marché théorique que les plaignants auraient eue sur un marché parfaitement compétitif (...)". "Belgacom Mobile répondra dans le détail au rapport provisoire des experts pour démontrer que la demande de dédommagement est non fondée", peut-on lire dans le communiqué de presse.

Source: Belga

Nos partenaires