Les tablettes de nouveau dépassées par les ordis portables

05/08/14 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

Source: Datanews

Au deuxième trimestre de 2014, l'on a de nouveau et de manière quelque peu surprenante expédié davantage de laptops que de tablettes vers les lieux de vente. Voilà ce qui ressort des chiffres de Canalys.

Les tablettes de nouveau dépassées par les ordis portables

Au niveau mondial, le marché global des PC (ordinateurs de bureau, portables et tablettes) a progressé durant le dernier trimestre de 14 pour cent en comparaison avec la même période de 2013. Mais ce n'est pas le segment des tablettes qui s'est distingué, conclut l'analyste de marché Canalys.

Le numéro un du marché Apple (14 pour cent) par exemple a enregistré une hausse de 10 pour cent du nombre de Mac expédiés, mais cela n'a pas été suffisant pour compenser la baisse de ses ventes d'iPad. En tout, Apple a expédié au deuxième trimestre 5 pour cent d'appareils en moins. Avec 13,3 millions d'iPad expédiés, ce fut pour l'entreprise le trimestre le plus faible depuis le premier trimestre de 2012.

Samsung a également connu un recul du nombre de tablettes expédiées (8,9 millions). Conjointement, Apple et Samsung représentent cependant encore et toujours 46% de l'ensemble des tablettes écoulées au niveau mondial.

Les bons résultats de Lenovo qui a de nouveau enregistré un dernier trimestre impressionnant, ne sont pas une surprise en soi. Avec une croissance annuelle de quasiment 20 pour cent, le fabricant de PC chinois en arrive à présent à quasiment 14 pour cent de part de marché. Soit "quelque 780.000 appareils de moins qu'Apple", a calculé Canalys. HP et Dell - les numéros 3 et 4 - voient respectivement 11 et 14 pour cent de progression.

Reprise sur le marché des notebooks

En tout et au niveau mondial, 48,4 millions de tablettes ont été expédiées vers les points de vente au deuxième trimestre, ce qui représente une réduction séquentielle de 5 pour cent. Au cours de ce même trimestre, 49,1 millions de notebooks ont par contre été expédiés. Pour la première fois depuis le troisième trimestre de 2013, davantage d'ordinateurs portables que de tablettes ont ainsi été expédiés. Dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), il est question d'une croissance de 8 pour cent pour les laptops, principalement à mettre au compte de l'Europe occidentale. Canalys y distingue plusieurs raisons possibles, comme l'amélioration du climat économique et la migration persistante de Windows XP qui continue de stimuler les ventes de PC dans le secteur des entreprises. Le déploiement de la plate-forme Intel Atom Bay-Trail et le recul des prix des écrans tactiles sont également des explications possibles.

"Il est encore un peu tôt pour parler de remplacements de PC à grande échelle, mais le prix moyen a à présent atteint un point tel que la demande peut s'en trouver stimulée", déclare Tim Coulling, analyste chez Canalys. Toujours selon ce dernier, les consommateurs peuvent s'attendre au cours du second semestre de cette année à la poursuite des réductions de prix suite à la forte concurrence entre Microsoft et Google, ce qui fait que certains coûts de licence diminueront sensiblement, voire seront supprimés. Le consommateur ne pourra qu'en profiter, mais pour les fabricants de PC, les marges continueront d'être fortement sous pression.

Nos partenaires