Les syndicats ruent dans les brancards chez Telindus

05/02/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Chez Telindus à Haasrode, un préavis de grève venant à échéance dans 14 jours a été déposé.

Chez Telindus à Haasrode, un préavis de grève venant à échéance dans 14 jours a été déposé.

Ce préavis fait suite au fait que Belgacom, qui a racheté Telindus en 2006, ne paie plus la prime d'ancienneté du personnel Telindus sous forme de chèques voyages, mais l'intègre au salaire. En raison du précompte professionnel déduit, le personnel concerné reçoit ainsi 40 à 45 pour cent de moins qu'avant.

"Nous sommes évidemment d'accord sur le fait que la direction ne verse plus la prime sous forme de chèques voyages, parce que ce n'est pas conforme à la législation en matière d'ONSS. Nous l'avions cependant prévenue que l'opération ne pouvait pas pénaliser le personnel. Malgré le fait que nous ayons sollicité une conciliation à ce propos auprès de la commission paritaire, on a quand même adopté récemment une solution qui ne satisfait pas les travailleurs. L'assemblée de conciliation de mardi n'a par ailleurs abouti à rien", déclare le secrétaire syndical John Dedecker (CNE).

Selon Dedecker, il règne chez le personnel de Telindus un mécontentement général à propos de la manière dont Belgacom traite les conditions de travail et de salaire extra-légales qui étaient en application à l'époque de Telindus. "Sous Telindus, le personnel bénéficiait de 13 avantages, dont les assurances hospitalisation et groupe, l'utilisation d'un GSM, un véhicule de fonction, etc. Ces avantages ne figuraient pas dans les conventions collectives de travail, mais étaient bien appliqués. Belgacom veut à présent remettre en question plusieurs éléments et en harmoniser d'autres au niveau de l'entreprise, sans demander l'avis du conseil d'entreprise et des syndicats de Telindus."

Belgacom dément ce dernier point. "Belgacom a une longue tradition de concertation sociale et ne supprimera aucun avantage unilatéralement, sans concertation", déclare Jan Margot, porte-parole de Belgacom. À propos de la question de la prime d'ancienneté, Margot affirme "que cela avait été clairement précisé lors des négociations de plate-forme, l'an dernier". Selon lui, il ne s'agit pas d'une prime d'ancienneté, mais d'un "cadeau d'anniversaire", auquel 53 collaborateurs ont droit. Pour lui, les syndicats n'ont pas non plus déposé de préavis de grève, mais bien "un avis d'actions".

Source: Belga

Nos partenaires