Les syndicats menacent de porter l'affaire Atos Origin devant l'OCDE

13/02/08 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Chez Atos Origin, les problèmes avec les syndicats sont encore loin d'être résolus. Hier, une concertation entre les syndicats et la direction n'a rien donné. Les syndicats menacent à présenter d'introduire une plainte auprès de l'OCDE (Organisation pour la Coopération et le Développement Européens).

Chez Atos Origin, les problèmes avec les syndicats sont encore loin d'être résolus. Hier, une concertation entre les syndicats et la direction n'a rien donné. Les syndicats menacent à présenter d'introduire une plainte auprès de l'OCDE (Organisation pour la Coopération et le Développement Européens).

Pour rappel, début janvier, un [délégué syndical a été licencié chez Atos Origin]. [Selon la direction], ses ambitions divergeaient de celles de l'entreprise, mais les syndicats prétendaient de leur côté que "l'on avait tiré sur le pianiste". L'homme aurait dénoncé une série de situations sociales intolérables dans la société, dont le non respect de la législation en matière de prestations le week-end et le soir, ainsi que de services 'on-call'.

Hier, aux dires des syndicats à It Professional, la direction d'Atos Origin aurait proposé de réintégrer l'homme, mais avec un contrat temporaire et par le biais d'une société séparée. Les syndicats jugent cette proposition "ridicule". Ils insistent aussi sur les questions sociales qui doivent être réglées par CCT (convention collective de travail).

Les syndicats tirent à présent aussi un nouveau lapin de leur chapeau sous la forme d'une plainte éventuelle à introduire auprès de l'OCDE. Selon eux, Atos Origin ne respecterait pas les directives de l'OCDE s'appliquant aux multinationales. Une condamnation par l'OCDE pourrait effrayer de gros clients, menacent-ils encore.

Atos Origin déclare prépare rune réaction officielle.

Nos partenaires