Les SOA en passe d'exercer un "profond impact"

04/04/06 à 00:00 - Mise à jour à 03/04/06 à 23:59

Source: Datanews

IDC envisage les défis et les opportunités des Service-Oriented Architectures.

Les Service-Oriented Architectures (SOA) auront un "profond impact" sur le marché global des services, parce que leur mise en oeuvre nécessite souvent d'investir dans une série de services extérieurs, selon IDC. Ces services incluent la consultance et l'intégration système, mais aussi, éventuellement, la sous-traitance, la gestion des applications, le support et la formation.Le cabinet d'analystes prévoit que les dépenses mondiales dans les services externes basés SOA atteindront 8,6 milliards de dollars en 2006, en hausse de 138 pour cent par rapport aux 3,6 milliards de dollars de 2005, et que les dépenses dans les services globaux basés SOA grimperont à 33,8 milliards de dollars d'ici 2010. "Il n'est pas question que les SOA offrent une formidable opportunité aux fournisseurs de services dans les années à venir", déclare Marianne Hedin, SOA programme manager chez IDC, "car ces fournisseurs devront acquérir des compétences techniques poussées dans le domaine des SOA et s'impliquer activement auprès des clients tout au long de leur long apprentissage SOA qui peut d'ailleurs prendre plusieurs années."L'intégration système continuera à représenter la meilleure opportunité de marché pour les fournisseurs de services sur la période de cinq ans analysée, selon l'étude. En outre, un récent sondage effectué par IDC auprès d'utilisateurs finaux a révélé que le transport/la distribution, les utilitaires, la fabrication, les services et la finance seront les principaux adeptes SOA aux Etats-Unis.On s'attend à ce qu'en Amérique, la plupart des services externes investissent dans les SOA: les Etats-Unis domineront le marché, et la zone EMEA représentera le deuxième plus grand investisseur en la matière. La région Asie/Pacifique devrait cependant connaître une croissance plus rapide que l'Amérique et qu'EMEA, en raison principalement de son faible niveau de base actuel.

Nos partenaires