Les sites des pouvoirs publics contraints d'être accessibles par les personnes souffrant d'un handicap

30/03/18 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Source: Datanews

Une bonne nouvelle pour les personnes souffrant d'un handicap visuel ou auditif. Les sites web et applis des pouvoirs publics devront à l'avenir être mieux accessibles pour elles et ce, même si cela n'est pas encore pour demain.

Les sites des pouvoirs publics contraints d'être accessibles par les personnes souffrant d'un handicap

. © Getty Images/iStockphoto

Cette mesure est la traduction d'une directive européenne datant de fin 2016, qui devait être convertie en loi nationale avant le 23 septembre 2018.

Elle stipule entre autres que l'interface utilisateur et la navigation doivent être rendues plus faciles à trouver, à comprendre et à utiliser. Leur contenu doit également être plus rapidement interprétable. Cela signifie que les pages doivent être élaborées de manière à pouvoir être lues par la technologie d'assistance à la lecture. Et pour les gens souffrant d'un problème d'audition, cela signifie aussi que les vidéos doivent sous-titrées.

"La société évolue et se numérise. Cela peut être un bienfait pour les malentendants et les malvoyants. Cela leur offre davantage de possibilités. Il est donc de notre devoir de veiller à ce que la technologie soit adaptée à leurs besoins", a déclaré la secrétaire d'Etat en charge des personnes souffrant d'un handicap, Zuhal Demir.

L'introduction concrète de la mesure se fera par phases: tous les sites web publics qui verront le jour à partir du 23 septembre 2018, devront s'y conformer au plus tard le 23 septembre 2019. Pour tous les autres sites des pouvoirs publics, la date a été fixée au 23 septembre 2020. Les applis mobiles des autorités disposeront même d'un délai jusqu'au 23 juin 2021.

Chaque Service Public Fédéral (SPF) sera lui-même responsable de son accessibilité. Le SPF Stratégie et Appui disposera d'un outil passant en revue l'accessibilité des sites.

Nos partenaires