Les sites de rencontres bien connus brassent du vent

12/08/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Le nombre de sites de rencontres a doublé en cinq ans dans notre pays. Voilà ce qu'on peut lire aujourd'hui dans les journaux du groupe Concentra. La Belgique compte actuellement quelque 20 sites de ce genre, hors Facebook et MySpace. Leurs motifs ne sont malheureusement pas toujours très purs. Le mois dernier encore, www.parship.be a été condamné pour avoir publié des chiffres mensongers et trompeurs.

Le nombre de sites de rencontres a doublé en cinq ans dans notre pays. Voilà ce qu'on peut lire aujourd'hui dans les journaux du groupe Concentra. La Belgique compte actuellement quelque 20 sites de ce genre, hors Facebook et MySpace. Leurs motifs ne sont malheureusement pas toujours très purs. Le mois dernier encore, www.parship.be a été condamné pour avoir publié des chiffres mensongers et trompeurs.

Selon les journaux Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen, notre pays compterait une vingtaine de sites de rencontres. Il s'agit d'initiatives soit belges, soit internationales avec une branche dans notre pays.

Par ailleurs, toujours plus de sites de rencontres proposent leurs services gratuitement. Même le plus important d'entre eux, Rendez-Vous.be, est partiellement gratuit. Et il y a une raison à cela: les célibataires font en effet toujours plus appel à Facebook et à Netlog pour trouver l'âme soeur et ce, aux dépens des sites de rencontres purs. Sur Facebook et Netlog, la recherche peut être effectuée de manière plus subtile et de toute façon gratuitement.

L'utilisation d'un site de rencontres n'est plus aussi pitoyable qu'elle pouvait l'être, il y a un certain temps. Même la néo-dissidente du Vlaams Belang, Marie-Rose Morel, a admis qu'elle recherchait des 'amis' via Rendez-Vous.be.

Nos collègues de Knack ont toutefois découvert que les motifs des sites de rencontres sont loin d'être blancs comme neige. La plupart se prévalent en effet de quantités énormes de membres pour attirer la clientèle et n'hésitent pas à abuser largement de la situation. C'est ainsi que le mois dernier, www.parship.be a été condamné pour avoir publié des données incorrectes et trompeuses.

Ce site de rencontres d'origine allemande ne compterait pas 80.000 membres en Belgique, mais bien entre 800 et 8.000. Knack mentionne que le groupe de journaux allemand Holzbrinck, propriétaire du site web, devrait bientôt publier le nombre d'abonnés exact suite à une plainte déposée par un concurrent flamand plus modeste.

Le groupe de journaux Corelio, partenaire médias de Parship, n'a pas soufflé mot de la condamnation de ce site. C'est que le groupe a des accords commerciaux avec Holzbrinck. Des universitaires néerlandais ont en tout cas déjà battu en brèches les soi-disant 'tests scientifiques' que pratiquerait Parship en vue d'aider ses membres à trouver les partenaires le plus compatibles.

Nos partenaires