Les services publics fédéraux, paradis pour les pirates informatiques

07/03/16 à 08:34 - Mise à jour à 08:34

Les services publics fédéraux (SPF) sont un paradis pour les pirates informatiques et les cybercriminels, affirment lundi les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg sur base des chiffres demandés par la députée Nele Lijnen (Open Vld). L'an passé, ces services ont été attaqués 666 fois, la moitié plus qu'en 2014.

Les services publics fédéraux, paradis pour les pirates informatiques

© Belga

"Il y a une pression quotidienne de la cybercriminalité en des tentatives d'attaques de l'infrastructure des SPF", affirme le Premier ministre Charles Michel. Auparavant, chaque SPF faisait face à sa manière à la cybercriminalité, si bien qu'en août le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB) a été mis sur pied. "Mais ces sept derniers mois, il y a eu peu de rapports auprès du CCB", affirme la députée Lijnen. "Pourtant, ce centre doit évoluer pour devenir un de nos instituts les plus importants. C'est pourquoi une approche intégrée et un budget décent sont nécessaires." (Belga/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires