Les services de renseignements autorisés à effectuer des piratages numériques

31/08/10 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Datanews

C'est ce 1er septembre que la nouvelle loi sur 'les méthodes de renseignements particulières' entrera en vigueur dans notre pays. Et cette loi va particulièrement loin.

Les services de renseignements autorisés à effectuer des piratages numériques

C'est ce 1er septembre que la nouvelle loi sur 'les méthodes de renseignements particulières' entrera en vigueur dans notre pays. Et cette loi va particulièrement loin.

Concrètement, la loi offre aux services de renseignements belges, tels que la sécurité d'Etat, la possibilité d'accéder littéralement à tout système informatique - à l'exception de ceux des juges - pour y rechercher des informations. Cela s'applique également à toutes les formes de communication, voire à la perquisition d'habitations sans mandat. En première instance, le ministre de la Justice autorisera de telles actions, et ce jusqu'à ce qu'une commission du contrôle quotidien de ces pratiques soit mise en place. Tout qui aura été l'objet de ce genre d'enquête, n'en sera informé qu'au plus tôt cinq années plus tard.

Les services de renseignements indiquent par ailleurs que ce type de compétences est depuis longtemps déjà l'apanage d'autres services du genre dans l'Union européenne. En outre, ils affirment qu'ils pourront ainsi aussi dénicher des informations plus précises. Et bien davantage, pourrait-on encore ajouter. Une conséquence possible de cette loi est que la Belgique pourra entreprendre ainsi des actions électroniques contre les auteurs d'e-attaques contre notre pays, même à l'étranger.

En savoir plus sur:

Nos partenaires