Les Russes se sentent espionnés par Windows 10

25/08/15 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Un cabinet d'avocats russe a déposé une plainte après du ministère public de Russie. Motif de la plainte: Windows 10, ou plus précisément la collecte de données par Windows 10.

Les Russes se sentent espionnés par Windows 10

Windows 10 © Microsoft

Ces dernières semaines, on n'entend plus parler que de cela. Nombre d'utilisateurs ont l'impression que Microsoft collecte davantage de données que nécessaire sur ce qui se passe sur leur PC, et plus aussi que ce que l'entreprise faisait dans le passé. Les petits sites de pirates bannissent à présent Windows 10 ou envisagent à tout le moins de le faire, par crainte que Windows 10 n'enterre l'anonymat sur lequel leur modèle repose.

Une plainte officielle vient maintenant s'y ajouter. Le cabinet d'avocats russe Bubnov & partners estime en effet que Windows 10 collecte illégalement les données des utilisateurs en raison de la façon dont le système traite les informations d'emplacement, les données de l'agenda, les mots de passe, l'historique du navigateur, les enregistrements vocaux et le partage des messages électroniques, ce qui constitue une infraction possible à la loi russe en matière de respect de la vie privée.

L'on ne sait pas encore ce que le ministère public va faire avec cette plainte et s'il va ordonner une enquête formelle, comme Bubnov & partners le souhaitent. Ce risque est certes bien présent. Le cabinet d'avocats n'est en tout cas pas le seul à formuler ces objections. Au sein de la Douma, le parlement russe, des représentants de plusieurs bureaux politiques ont aussi exprimé leurs préoccupations à propos de la collecte de données par Windows 10. Certains plaident pour une interdiction d'utiliser Windows 10 par les organisations gouvernementales, alors que d'autres veulent un blocus de l'exportation de données liées aux personnes privées via Windows 10.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires