Les réseaux mobiles gênés par la neige

02/02/09 à 17:00 - Mise à jour à 16:59

Source: Datanews

A Londres, les réseaux mobiles ont croulé sous la quantité d'appels GSM engendrés par les chutes de neige.

A Londres, les réseaux mobiles ont croulé sous la quantité d'appels GSM engendrés par les chutes de neige.

Chez nous, la neige s'est limitée à quelques centimètres, mais en Grande-Bretagne, de vastes régions se sont réveillées ce lundi matin sous un épais manteau blanc, ce qui entraîna pas mal de problèmes de circulation. Un très grand nombre de navetteurs voulaient savoir si et comment rejoindre la capitale le plus facilement. Quasiment tous les sites web qui proposent des informations sur le trafic et des durées de déplacement ont éprouvé aussitôt pas mal de problèmes.

'National Rail Enquiries' a mentionné par exemple que son site web avait dû traiter jusqu'à 800 pour cent de demandes d'information en plus qu'un lundi matin habituel. Transport for London (TfL) a enregistré également un nombre anormalement élevé de visiteurs, à tel point d'ailleurs que le site a été paralysé pendant quelque temps.

Mais les réseaux mobiles ont eux aussi croulé sous la quantité d'appels téléphoniques. Nombre d'utilisateurs ont eu des difficultés à joindre leur interlocuteur, parce que le réseau était saturé. Les SMS mettaient eux aussi un temps infini avant d'atteindre leur destinataire.

Sur le site de socialisation Twitter, il y avait, selon la BBC, le groupe de micro-blogging #uksnow. Les utilisateurs fervents de Twitter y indiquaient notamment la quantité de neige tombée dans leur région, s'ils allaient à l'école ou au travail ou non et/ou s'ils allaient confectionner un bonhomme de neige. Quelqu'un a même créé un 'mash-up' qui plaçait tous les messages sur une carte et auxquels un score sur 10 était attribué pour l'épaisseur de neige.

Nos partenaires