Les 'réducteurs' d'URL ralentissent le web

19/03/10 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Datanews

Les 'réducteurs' d'URL provoquent des ralentissements. Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par la petite entreprise néerlandaise WatchMouse. Le principal 'réducteur' est l'application de Facebook, fb.me.

Les 'réducteurs' d'URL provoquent des ralentissements. Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par la petite entreprise néerlandaise WatchMouse. Le principal 'réducteur' est l'application de Facebook, fb.me.

L'utilisation d'un réducteur d'URL ralentit sensiblement la navigation. La durée de chargement moyenne d'une page web est même de deux secondes plus longue, lorsqu'on utilise fb.me. D'autres services similaires ajoutent une demi-seconde à la durée de chargement moyenne. Les 'réducteurs' les plus rapides viennent de Google (goo.gl), YouTube (youtu.be) et Microsoft (binged.it).

WatchMouse a examiné pendant un mois quatorze de ces 'réducteurs'. Toutes les cinq minutes, l'entreprise a contrôlé la durée de chargement, puis le temps mis avant d'être connecté.

La petite entreprise estime qu'une demi-seconde, c'est nettement trop long pour être connecté au site voulu. Pour ce qui est de la durée de chargement des applications, elle est acceptable, bien que seuls les 'réducteurs' de Google et de Twitter atteignent 100 pour cent. La plupart des autres services atteignent plus de 98 pour cent de la durée mesurée en ligne.

De l'étude néerlandaise, il apparaît aussi que la plupart des 'réducteurs' d'URL n'optimisent pas les serveurs DNS pour une utilisation internationale. "Il peut par exemple déjà s'écouler une demi-seconde, avant que soit trouvée l'adresse IP correcte nécessaire pour l'affichage d'une page web", peut-on lire sur le blog de WatchMouse.

Pour terminer, WatchMouse indique encore que la variante professionnelle (et payante) du 'réducteur' d'URL est souvent encore plus lente que la version gratuite.

En savoir plus sur:

Nos partenaires