Les records IT des Jeux Olympiques

14/08/12 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Datanews

Les quelques problèmes techniques liés aux données chronométrées lors des épreuves cyclistes olympiques ou une autre affaire occasionnelle de mesurage erroné lors des épreuves d'athlétisme ne représentent pas grand-chose dans le contexte des statistiques technologiques impressionnantes des Jeux Olympiques. Le magazine britannique Computer Weeky a passé en revue quelques chiffres. C'est ainsi que le site web officiel London2012.com a enregistré 38,3 milliards de consultations de page et a été ainsi le site sportif le plus populaire au monde avec des pics jusqu'à 96.871 consultations de page par seconde. Lors de la journée la plus dense, le site a recensé 13,1 millions de visiteurs uniques. 1,2 péta-octets de données ont été transférés via le site.

Les records IT des Jeux Olympiques

Les quelques problèmes techniques liés aux données chronométrées lors des épreuves cyclistes olympiques ou une autre affaire occasionnelle de mesurage erroné lors des épreuves d'athlétisme ne représentent pas grand-chose dans le contexte des statistiques technologiques impressionnantes des Jeux Olympiques.

Le magazine britannique Computer Weeky a passé en revue quelques chiffres. C'est ainsi que le site web officiel London2012.com a enregistré 38,3 milliards de consultations de page et a été ainsi le site sportif le plus populaire au monde avec des pics jusqu'à 96.871 consultations de page par seconde. Lors de la journée la plus dense, le site a recensé 13,1 millions de visiteurs uniques. 1,2 péta-octets de données ont été transférés via le site.

Le site web BBC Sport s'est également distingué avec, au cours des Jeux, 55 millions de visiteurs au niveau mondial. Du contenu vidéo olympique a été sollicité 106 millions de fois, dont pas moins de 12 millions de fois via un appareil mobile. Lors de la journée la plus dense, le site de la BBC a fourni 2,8 péta-octets de données avec un pic, lorsque la vedette du cyclisme britannique, Bradley Wiggins, a remporté la médaille d'or: 700 Go/s. Le géant télécom britannique BT évoque une hausse de 19 pour cent de son trafic vidéo quotidien via son réseau à haut débit.

Son partenaire IT olympique Atos déclare pour sa part avoir atteint une vitesse record de 0,3 seconde pour le transfert des résultats aux commentateurs. L'entreprise indique aussi avoir traité 30 pour cent de données de compétions en plus que ce qu'elle avait jamais fait avant. Via le réseau olympique - qui reliait 94 sites olympiques, dont 34 sites d'épreuves -, 961 téraoctets d'informations ont transité. BT ajoute encore avoir enregistré au Parc Olympique pas moins de 13,2 millions de minutes (220.000 heures) de trafic wifi.

De son côté, Acer a fourni 13.500 desktops, 2.900 notebooks, 950 systèmes serveurs et de stockage et quelques tablettes.

Nos partenaires