Les raisons pour lesquelles le patron d'Apple, Tim Cook, en impose moins que Steve Jobs

23/10/13 à 14:01 - Mise à jour à 14:01

Source: Datanews

Lors des événements Apple, Tim Cook semble être moins imposant que son prédécesseur Steve Jobs. Les raisons: les trois-quarts du temps, il ne prend pas la parole et laisse ses collègues-directeurs le soin de dévoiler les produits importants.

Les raisons pour lesquelles le patron d'Apple, Tim Cook, en impose moins que Steve Jobs

Le site technologique Mashable a analysé les six présentations thématiques que Tim Cook a déjà réalisées en tant que CEO d'Apple. Il en ressort qu'il ne passe que 23 pour cent du temps sur le podium lors d'événements et que les autres 77 pour cent du temps sont pris en charge par d'autres directeurs d'Apple comme le responsable du marketing Phil Schiller ou le patron du software Craig Federighi.

Steve Jobs, l'ex-CEO d'Apple, avait une toute autre approche. Même s'il connaissait déjà des problèmes de santé lors de son dernier discours thématique prononcé à WWDC en 2011, il se trouva encore et toujours sur le podium pendant 46 minutes, soit 63 pour cent de la durée de la présentation. Et ce fut là pourtant sa plus courte intervention.

Cook ne s'est par contre jamais adressé plus de 30 minutes au public (lors de l'événement WWDC de cette année). Durant la présentation de l'iPhone 5S en septembre dernier, le CEO d'Apple n'est même resté que 16 minutes sur le podium.

Ce qui est étonnant, c'est que Cook ne prend généralement à son compte que le début et la fin d'une présentation et délègue tous les dévoilements importants - iPhone 5, 5S et 5C, iPad Mini, iOS 7, Mac OS Mountain Lion et Mavericks - à ses collègues.

L'on ne sait pas vraiment si Cook veut donner ainsi l'image d'une Apple plus 'démocratique' ou s'il se sent simplement plus à l'aise en deuxième ligne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires