Les profs de la KULeuven mécontents de la suppression du cours d'informatique

07/03/13 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Source: Datanews

Plusieurs professeurs de la KULeuven expriment leur préoccupation quant au projet de l'enseignement catholique flamand de supprimer le cours d'informatique en tant que tel dans les deuxième et troisième degrés de l'enseignement secondaire (TSO et BSO). Dans une lettre ouverte, ils évoquent la nécessité d'amener les jeunes vers l'informatique.

Les profs de la KULeuven mécontents de la suppression du cours d'informatique

La lettre est signée par plus de dix professeurs du département 'Sciences informatiques' de la KULeuven. Ils y expriment toute leur amertume et leur inquiétude.

Les professeurs sont conscients que le VVKSO, le Vlaams Verbond van het Katholiek Secundair Onderwijs, ne veut pas bannir l'informatique. Ils louent son intention d'intégrer l'ICT à d'autres matières, mais ils s'opposent à la suppression pure et simple du cours au niveau des deuxième et troisième degrés de l'enseignement secondaire.

"L'informatique en tant que discipline intellectuelle, scientifique et technique comprend nettement plus d'aspects qui vont eux-mêmes bien au-delà de l'apprentissage à l'utilisation des outils ICT courants. Si l'enseignement secondaire réduit ses ambitions ICT à ce tout dernier aspect, il passera à nos yeux à côté de quelques-unes de ses missions fondamentales."

En outre, les professeurs indiquent que la suppression de ce cours va également entraîner la perte des leçons consacrées à la sécurité sur internet. De plus, l'enseignement a comme tâche de stimuler les jeunes à découvrir l'informatique. Depuis des années déjà, il y a en effet une carence de main d'oeuvre formée dans les domaines scientifique et technique, dont des informaticiens.

VVKSO: pas de nouveau statut

Début de cette semaine, le VVKSO a encore nuancé sur son site web le fait qu'il ne va pas modifier le statut du cours d'informatique. Mais dans les orientations non commerciales des deuxième et troisième degrés (TSO et BSO), tout comme dans l'ASO, l'ICT fait partie des matières à option des packs pédagogiques. Les écoles restent donc libres de dispenser le cours d'informatique, mais ce n'est plus suggéré.

En savoir plus sur:

Nos partenaires