"Les prix de la sous-traitance en forte diminution"

23/03/09 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

Cette année et l'an prochain, l'externalisation des services IT coûtera de 5 à 20 pour cent de moins, selon le cabinet d'analystes Gartner.

Cette année et l'an prochain, l'externalisation des services IT coûtera de 5 à 20 pour cent de moins, selon le cabinet d'analystes Gartner.

Pourquoi? A cause de la crise évidemment et, notamment, de la concurrence plus forte entre les acteurs traditionnels et les nouveaux venus qui tentent tous de maintenir leur chiffre d'affaires à niveau. En outre, les clients tiennent beaucoup plus compte des coûts dans les périodes économiques incertaines. "Malgré la relative fermeté de la sous-traitance durant une récession, beaucoup d'entreprises mènent d'intenses négociations avec leurs fournisseurs dans le but qu'ils revoient leurs conditions, service level agreements (SLA), prix, volumes et sites offshore."

Les entreprises indiennes en particulier seraient soumises à une forte pression de la part de leurs clients après l'attaque terroriste perpétrée à Mumbai, le scandale comptable chez Satyam, les fluctuations du cours de la roupie et l'inflation salariale persistante dans ce pays.

Selon Gartner, les baisses de prix se manifesteront toujours au cas par cas (client, industrie, zone géographique, ...). Pour donner quand même une image plus générale, les analystes ont extrapolé les effets de la récession la plus récente (entre 2001 et 2003) sur la situation présente, en y ajoutant les tendances et mesures actuelles. Les résultats de cet exercice se sont traduits par une mini-liste de 'réductions de prix moyennes attendues' en Europe et en Amérique du Nord.

Les services des centres de données pourraient voir leur prix diminuer de 5 à 15 pour cent. Les services desktop et d'assistance resteront relativement épargnés avec un recul de 5 à 10 pour cent. Les prix des services de réseau pourraient chuter de 10 à 15 pour cent. Et ceux de l'hébergement d'applications pourraient régresser de 10 à 20 pour cent.

Pour les clients qui auraient tendance à se réjouir trop, Gartner ajoute qu'il ne faut pas pousser les fournisseurs dans leurs derniers retranchements: "Cela ne rendra pas les fournisseurs plus sûrs et cela ne les incitera ni à prester de meilleurs services ni à favoriser une relation positive avec eux." Mais d'ajouter par ailleurs que les fournisseurs ne pourront éviter la renégociation des contrats. Bref et pour l'écrire en termes plus poétiques: "En des temps difficiles, il n'y a qu'un seul équilibre possible: le win-win."

Nos partenaires