Les prévisionnistes de McAfee méfiants par rapport à certaines technologies émergentes

13/04/07 à 00:00 - Mise à jour à 12/04/07 à 23:59

Source: Datanews

Les cybercriminels de tous poils vont où est l'argent. C'est pourquoi les technologies en passe de devenir populaires (smartphones, voice-over-IP ou RFID) sont des cibles potentielles. C'est ce qu'exprime McAfee dans son rapport semestriel sur les menaces ICT.

Dans son rapport semestriel "Sage", McAfee tente de dégager les tendances futures en matière de sécurité. Selon l'entreprise, les botnets, à savoir les réseaux de PC infectés, constituent actuellement la plus grosse menace sécuritaire. La plupart de ces botnets s'attaquent à des systèmes Windows. McAfee pense toutefois que Microsoft va dans la bonne direction avec Vista. "Si Vista devient un standard, il est probable que les cybercriminels s'en prennent plutôt à l'infrastructure et à des technologies émergentes."La téléphonie sur IP est en plein boom. McAfee s'attend pour les prochaines années à une forte augmentation du 'spam over internet telephony' (SPIT), vu que les téléphones sur IP deviennent réellement bon marché. Plus inquiétants encore sont les coups de téléphones "bidons" (phishing VOIP) qui tentent de voler des données bancaires à des utilisateurs crédules. "Les technologies contre le SPIT sont encore fort en retard par rapport aux techniques anti-spam, ce qui fait que les attaques sont plus dangereuses," explique McAfee. Arrivent ensuite des menaces comme le hacking de lignes sur IP ou l'écoute illicite de conversations téléphoniques.McAfee met également en garde contre les problèmes de sécurité liés à l'utilisation de plus en plus large des smartphones. Tout GSM est quasiment devenu un PC mobile, ce qui en fait également une cible pour les attaques de phishing, le spam et le vol de données.Enfin, l'entreprise de sécurité met le doigt sur les risques de sécurité liés à la technologie RFID (des puces qui réagissent aux radio-fréquences). D'un côté, la sécurisation des puces RFID n'en est encore qu'à un stade embryonnaire et de l'autre côté, des gouvernements commencent à placer des puces RFID dans des passeports ou pour identifier des biens et des personnes. "Cela ouvre la porte aux criminels de tous poils," prévient McAfee. L'entreprise conclut avec un conseil on ne peut plus simple : "si vous prenez conscience des dangers, vous effectuez déjà un premier pas vers une protection efficace."

Nos partenaires