Les premiers satellites Galileo seront lancés demain

19/10/11 à 12:23 - Mise à jour à 12:23

Source: Datanews

Après des années d'atermoiements, le sort en sera jeté demain ...

Les premiers satellites Galileo seront lancés demain

Après des années d'atermoiements, le sort en sera jeté demain: les premiers satellites du système de navigation européen Galileo seront en effet lancés à partir de la base European Spaceport de Kourou en Guyane française. Le système devrait être opérationnel à partir de 2014, ce qui devrait rendre l'Union européenne moins dépendante de la navigation GPS américaine.

Ce jeudi, il y aura probablement une ambiance festive à Bruxelles et à Kourou. En présence notamment de Dirk Frimout et du président de la Commission européenne José Manuel Barroso, l'on pourra suivre sur l'esplanade du Parlement européen à Bruxelles le lancement en direct des satellites sur un écran géant. Si tout se déroule comme prévu, les satellites seront lancés à 12H34' de notre heure.

Les deux satellites ont été baptisés Thijs et Natalia, du nom d'un garçon belge et d'une fille bulgare qui ont remporté un concours de dessin sur l'espace et la navigation spatiale.

Les deux satellites suivants seront lancés durant le premier semestre de 2012. Après l'été de l'année prochaine, le rythme s'accélérera, de sorte qu'en 2014, seize satellites seront en orbite et que Galileo pourra être opérationnel. D'ici 2020, Galileo devrait compter trente satellites et fonctionner à plein régime.

Retard Le système de navigation européen a été un travail de longue haleine. Dans les années nonante déjà, des voix s'étaient élevées en vue de développer un pendant européen au 'global positioning system' (GPS) américain, une technologie de navigation qui a entre-temps conquis le monde entier. En 1999, les chefs d'état et de gouvernement européens donnèrent officiellement leur feu vert à cet ambitieux projet, mais ce n'est qu'en 2008 - neuf ans plus tard donc - qu'un accord fut trouvé avec la Commission et le Parlement européens à propos du financement de ce système de navigation par satellites propre.

Selon le planning initial, Galileo aurait dû être opérationnel en 2008 déjà. Le projet a donc subi un retard de six années au moins.

Le coût de Galileo est très élevé. Depuis 2000, ce sont déjà quelque 5 milliards d'euros d'argent européen qui ont déjà été injectés dans le projet. Cet argent a servi à financer 24 des 30 satellites. La Commission européenne espère pouvoir rendre Galileo complètement opérationnel entre 2014 et 2020 avec 1 milliard d'euros par an, dans le cadre du prochain budget européen pluriannuel.

Les experts se targuent du fait qu'en 2014, 95 pour cent des appareils de navigation existant sur le marché pourront recevoir le signal de Galileo. Les autres appareils seront quand même remplacés par leurs utilisateurs dans les années qui suivront, de sorte qu'une couverture de 100 pour cent devrait être garantie dans un proche avenir. Galileo devrait être plus performant que le GPS grâce à un plus grand nombre de satellites.

Non seulement les particuliers pourront utiliser Galileo, mais aussi les services d'urgence et d'autres services publics. En outre, le système de navigation européen pourra être exploité à des fins commerciales.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires